00524129_1300_158.jpg

Le whisky clandestin

Le whisky clandestin

Le whisky a été traditionnellement produit par les paysans locaux durant de très nombreuses années jusqu'à ce jour maudit du XVème siècle où le roi d'Angleterre Charles 1er se dit qu'il y avait là beaucoup d'argent à gagner pour la couronne. Il décida donc de taxer la production d'alcool sur tout le territoire. Le parlement Ecossais lui emboîta rapidement le pas, limitant de la sorte le droit de distiller à quelques classes priviligiées.

Ce fut le début d'une grande aventure mêlée d'épisodes tragi-comiques. Une grande histoire de gendarmes et de voleurs, où ces derniers avaient souvent le bon rôle. Il faut dire qu'il ne manquaient souvent pas d'humour. Ainsi cette femme de fermier, Hellen Cumming qui invitait systématiquement les inspecteurs des accises à un bon repas, de façon à laisser le temps à son contrebandier de mari John de s'échapper dans les collines avoisinantes après avoir attaché un drapeau rouge au coin de la grange. Tant que les douaniers étaient dans la maison, John savait qu'il n'avait pas intérêt à redescendre de ses collines, et il attendait simplement que son épouse enlève le drapeau, signe du départ des fonctionnaires...

Les Cumming se décidèrent à acheter leur licence de distillation et fondèrent la distillerie Cardhu quelques années plus tard.

L'époque bénite pour les contrebandiers était celle où les administrateurs des accises avaient inventé un système infaillible pour démanteler les distilleries clandestines. Ils offraient une somme de 5 livres (une fortune à l'époque) à toute personne leur permettant de mettre la main sur un serpentin en cuivre servant à la distillation. Combien de distillateurs clandestins se ainsi offert de nouveaux alambics en échangeant leurs vieux serpentins rouillés... A une époque Edimbourg comptait 400 distilleries clandestines contre 8 au grand jour.... La promulgation du "Excise Act" en 1824 mit peu à peu fin à la pratique de la distillation clandestine.

CIMG1979_1300_159.jpg