JM166655_1300_158.jpg

Aberlour ( Officiel) - A'bunadh - 12 ans - 59,6%
8F: 5E: 86/100


Aberlour A'bunadh

Embouteilleur:
Officiel
Age:
12 ans
Taux d'alcool:
59,6%
Détails bouteille:
embouteillage 1998 ?
Brut de fût non filtré à froid
No batch #
Sherry Aloroso
Cote moyenne
86/100
(86,44)
Classe de prix:

5 notes available in English
Back

Jean-Marie Putz

Le nez est envahi par le sherry, et la puissance du whisky le rend un peu agressif, provoquant de légers picotements.
En bouche toute cette agressivité a disparu, malgré le très fort taux d'alcool. Quelques gouttes d'eau sont indispensables pour bien pouvoir apprécier toutes les nuances de ce whisky. Cette goutte d'eau, tout en ouvrant les arômes fait également disparaître les picotement du nez. Le sherry est très présent en bouche, en même temps que des relents marqués de fruit, et malgré son taux d'alcool, une impression de fraîcheur se dégage.
La finale est longue, avec des touches d'épice et une assez grande douceur, contrastant avec la première impression olfactive.
84/1002005

Jean-Marie Putz

Un nez très fortement marqué par le sherry en première approche, mais aussi quelques notes de vieux cuirs moisis et des relents boisés des plus intéressants. Des épices et une impression de terre mouillée.
La bouche est marquée par le sherry et présente une belle complexité. Au premier abord, assez sèche, fortement boisée , mais en même temps très douce et fruitée.
La finale est longue et chaude, et un mélange de fruit et de sherry avec une pointe d'amertume surnagent de longes minutes.
84/1002008

Jean-Marie Putz

Le sherry est très présent au nez. Outre cette dominante évidente, des relents de tarte aux prunes apportent leur contribution à la complexité des odeurs dégagées.
La première impression en bouche reste celle d'une présence forte d'alcool, tout en formant un prolongement "en douceur" des impressions du nez. Un boisé assez raffiné et de notes fruitées viennent compléter le tableau.
La finale est assez longue, chaude et vient rappeler le fort taux d'alcool tout en dégageant une certaine douceur. Ce contraste est un des mystères du whisky...
84/1002006

Jean-Marie Putz

Ce puissant whisky, puissant par son odeur, par son goût et son taux d'alcool est un des premiers casks strengths à avoir été mis sur le marché.
Le nez décèle rapidement le sherry.
Le goût se révèle très complexe, surtout après avoir ajouté quelques gouttes d'eau.
Très impressionnante bouteille avec une finale très longue et agréable. Un exemple de cask strength réussi.
84/1002003

Jean-Marie Putz

Le sherry est toujours aussi présent à l'odeur. Le taux élevé d'alcool ne gêne pas la dégustation, et le goût est très agréable et complexe, mélange de malt, chocolat, sherry sur arrière-fond d'agrumes. Le taux d'alcool renforce la puissance du goût.
Une finale longue et agréable, avec des pointes d'épices tapisse la bouche pour quelques minutes encore.
84/1002004

Antoine

Pruneau, pruneau et pruneau; très sucré, onctueux, fort et explose en bouche puis s'adoucit, crémeux , éclatant, superbe, j'ai plus qu'aimé. En verre tulipe fermé, une odeur de scotch (la colle de la même marque) étonnant. Une autre dégustation, en plus de ce qui est ci-dessus, une odeur d'alcool à brûler (celle pour les fondues bourguignones) et une sensation mentholé, toujours très bon.
90/1002007

Stephane Gauze

Plus vin que whisky, plus sherry que malt, aucune distillerie n'a à ma connaissance poussé plus loin l'expérience du vieillissement intégral en fûts d'oloroso. Un whisky ? Un vin ? Pour moi une synthèse réussie du meilleur des deux. Un délicieux digestif ou tout simplement un dessert, à l'égal d'un de ces vénérables vins liquoreux du sud. Beaucoup moins cher en duty-free, il est alors un des bruts de fûts les plus avantageux.
90/1002007

David Kreb

Une couleur d’un ambre profond ! À faire damner un saint (si tant est qu’on en trouve un . . . .)
Un nez complexe, élégant et suave, ça a le mérite de mettre déjà l’eau à la bouche. De suite un Sherry expressif mais pas exubérant au contraire de certain qui aurait plus tendance à masquer les imperfections plus qu’autre chose. On y trouve de belles notes de miel, de toffee, de beurre noisette, des saveurs boisées (chêne, vanille) qui, soit dit en passant, explosent en bouche avec l’adjonction de quelques gouttes d’eau ! Une légère amertume fermentaire en fond.
La bouche . . . que du bonheur . . . sucrée, sans excès, juste ce qu’il faut, bien charpentée, piquante, épicée . . . un régal ! Celle-ci devient légèrement végétale en y ajoutant de la flotte (luzerne) et très fruitée (fruits à chaire blanche, genre nectarines, pêches . . . .)
Une finale . . . ahhhh, ben mes cadets ! Boisée, Sherry, et chose délectable, après une vingtaine de seconde, ça part sur le Rhum !!!!!! Sublime . .
93/1002008

Back

JM177017_1300_158.jpg