00524536_1300_151.jpg

Bowmore ( Officiel) - Darkest - 14 ans - 43,0%
4F: 4E: 80/100


Bowmore Darkest

Embouteilleur:
Officiel
Age:
14 ans
Taux d'alcool:
43,0%
Détails bouteille:
Sherry Oloroso
Cote moyenne
80/100
(80,21)
Classe de prix:

4 notes available in English
Back

Jean-Marie Putz

Un nez très franc, avec de nets relents épicés, boisés et de très belles notes de sherry pour couronner le tout. Une pointe d'agrumes et en arrière-fond un peu de fumée.
En bouche, une impression très complexe, mêlant la sécheresse terreuse à de fines pointes de violette, ces dernières finissant par prendre nettement le dessus.
La finale est assez longue et garde un souvenir de violette poussant dans une tourbière.
79/1002006

Jean-Marie Putz

Le nez reconnait immédiatement les arômes typiques d'un Bowmore de grande qualité: de légers accents de tourbe, des relent de violette, une très légère note de fumée.
La bouche ne vient en rien démentir la première impression. La finition au sherry y ajoute un goût qui vient un peu contraster avec la tourbe traditionnelle, et contribue à la réussite de ce très beau single malt. Une très bonne bouteille de la maison Bowmore. Son prix cependant ne la met pas réellement à la portée de toutes les bourses.
84/1002003

Jean-Marie Putz

Un très beau nez où la présence de sherry est plus qu'évidente. Toute la douceur d'un sherry bien rond et un peu de l'amertume de la gentiane s'associent pour donner une couleur particulière à ce nez qui finit au bout de quelques minutes par déceler des soupçons d'herbe coupée et de réglisse. Malgré sa complexité, ce nez manque un peu de relief pour être extraordinaire.
En bouche, les arômes de violette sont directement présents. Autant ils étaient discrets au nez, autant ils sont dominants en bouche. Un peu de fumée et un léger boisé viennent s'y ajouter au bout de quelques secondes.
La finale est assez longue et une légère amertume cache difficilement le souvenir obsédant de la violette.
79/1002007

Jean-Marie Putz

Un nez tourbé cependant assez marqué par le sherry avec en arrière-plan certaines notes de violettes.
En bouche, la violette prend parfois le dessus, dans un ensemble qui manque parfois un peu de puissance. Une certaine amertume aussi.
La finale est assez longue et est marquée par le sherry avec une pointe de tourbe.
79/1002004

Back

JM176826_1300_158.jpg