CIMG2009_1300_159.jpg

Convalmore ( Officiel) - Rare Malts 24 years - 24 ans - 59,4%
 alt=4F: 2E: 86/100


Convalmore Rare Malts 24 years

Forum
Embouteilleur:
Officiel
Age:
24 ans
Taux d'alcool:
59,4%
Collection:
Rare Malts
Détails bouteille:
distillation: 1978 embouteillage 2003
Brut de fût non filtré à froid
Cote moyenne
86/100
(86,19)
Classe de prix:

2 notes available in English
Back

Dede

Couleur : Or pâle

Nez : D'abord médicinal, ce qui est surprenant puisqu'il n'y a pas de tourbe. Ether, bétadine surnagent sur un fond plus gourmand de fruits acidulés (orange, voire bonbons à l'orange et au citron, et même un trait de grenadine) mais aussi vert, avec de belles notes herbacées.
Bouche : L'attaque est puissante mais suave, l'alcool plutôt bien intégré. Notes de bonbons à l'orange, de liqueur d'orange amère, de gingembre confit, de thé vert à la menthe, à la fois sucrée, épicée et légèrement amère. C'est très bon.
Finale : Longue, épicée, avec un retour des flaveurs médicinales du nez et une belle amertume végétale, rappelant un thé vert trop infusé.
Conclusion : L'ensemble est étonnant, en tout cas bien différent des whiskies modernes tout en rondeur vanillée. Celui-ci est plutôt du genre à ne pas faire de prisonniers, austère mais délicieux.
91/1002012

Jean-Marie Putz

Un nez fruité avec des notes d'amande, légèrement amer, malheureusement un peu desservi par une forte présence d'alcool au début. Cette impression d'alcool s'estompe heureusement assez rapidement, pour faire place à de franches notes de fruits secs et quelques traces d'agrumes.
La première impression en bouche est assez proche de celle du nez. Agressivité alcoolique, notes acides, agrumes d'abord évoluant harmonieusement sur une palette plus amère. Belle complexité. mais nette domination de l'acidité.
Une finale longue et puissante, fraîche bien que n'ayant pas perdu le souvenir de l'alcool...
79/1002010

Jean-Marie Putz

Un joli nez fruité et légèrement fumé. Quelques épices en arrière fond ainsi qu'une odeur entre le renfermé et les champignons des sous-bois humides.
En bouche, une belle impression assez paradoxale de fraîcheur agrumique et de vieux bois par moment. Le goût évolue constamment entre les deux, ce qui laisse présager une belle palette aromatique. Agréable complexité. Le taux d'alcool n'est nullement gênant.
La finale est belle également, chaude et boisée, mais manque cependant de longueur.
84/1002006

Sebou007

Nez : sur le jus d'orange frais, les fruits exotiques, la cire et le miel. Un vrai panier de fruit en première approche, comme un Benriach 76.
Un côté un petit peu plus austère cependant. Des notes de bonbons Haribo à la banane (le cousin de la fraise Tagada) et de shampoing.

De belles notes de lait d'amande, de bonbon Krema au citron (ceux translucides, pas les chewing-gums qu'on peut avaler).
Alcool très bien intégré. Au fur et à mesure, ça sent presque le musc et des fruits des bois très veloutés.

Bouche : de prime abord, ça envoie. J'y retrouve, contre toute attente, mes notes de mûres, framboises à la crème. De l'écorce d'orange pour sous-tendre le tout.
Du miel et du fruit, avec encore ici une certaine austérité, cohérente avec la bouche, assez lointaine de l'exubérance d'un Benriach dont on pourrait le rapprocher sur le 1er nez.
Une très légère amertume vient finalement montrer le bout de son nez. Ca peut se comprendre, vu son âge.
Au-delà du bois, je dirais une amrtume de thé noir.

Finale : très longue, sur le velouté de fruits de la forêt, la cire, avec une légère amertume boisée.

Conclusion : un superbe whisky, assez austère mais qui se dévoile petit à petit. Le nez est d'une grande complexité.
La bouche est dans la même ligne, très droite.
91/1002011

Back

JM166743_1300_158.jpg