JM177017_1300_158.jpg

Brora ( Officiel) - Aged 30 years, bottled 2003 (second release) - 30 ans - 55,7%
 alt=5F: 4E: 89/100


Brora Aged 30 years, bottled 2003 (second release)

Forum
Embouteilleur:
Officiel
Age:
30 ans
Taux d'alcool:
55,7%
Détails bouteille:
Brut de fût non filtré à froid
Cote moyenne
89/100
(88,88)
Classe de prix:

4 notes available in English
Back

Jean-Marie Putz

Une belle tourbe grasse et des notes florales caractérisent le nez. Un peu d'air marin, algues et sel mais peu ou pas de fumée. De belles notes de ferme, cuir et viande.
En bouche, cette même impression de tourbe avec une certaine acidité sous-jacente, fruit sec et amer, grande richesse de goût se fondant parfaitement dans la tourbe dominante. Jus de viande. Étonnante densité.
La finale est particulièrement longue et agréable, essentiellement marqué par les mêmes notes que le nez et la bouche. Un whisky très homogène en plus d'être très spectaculaire.
88/1002007

Jean-Marie Putz

Le nez offre de très beaux relents de fumée dans un ensemble complexe et un peu difficile à décrire, fait entre autres de notes animales . En bouche, une belle impression de fumée, complexe mais avec une sorte de retenue qui semble cacher des secrets bien défendus. A l'ajout d'une goutte d'eau, des notes finement boisées apparaissent, sur un fond de malt. Des relents de cuir font partie du décor également. Une belle finale quoiqu'un un peu courte par rapport aux attentes d'une telle bouteille. Une certaine impression alcooleuse à la fin vient légèrement tempérer l'enthousiasme. Il est probable qu'une période d'aération est nécessaire pour permettre à cette bouteille de dévoiler pleinement toutes ses qualités.
88/1002005

Alexandre

Le nez, ample et frais, est dans un premier temps très marin et côtier. De la tourbe, des agrumes, de la minéralité, un peu de fumée et de la cendre froide donnent à ce Brora une patte très Islay. Déjà bien complexe, ce nez se montre par la suite plus chaleureux, avec du café, du caramel, des fruits jaunes (abricot), du sucre cristal et des fruits exotiques en confiture. L'alcool est excellemment intégré, et le tout est très bien équilibré. Après une bonne aération, ce très beau nez redevient davantage maritime et frais.

L'attaque en bouche est douce et chaleureuse, avec des noisettes et du café en grains. Puis une grosse vague tourbée s'abat, accompagnée de cendre froide et d'agrumes. C'est très bien construit, et pas grand chose ne dépasse. Cette tourbe très marine et ciselée fait une fois encore penser parfois davantage à un Islay. Etrangement, pour un whisky de ce calibre, l'aération ne lui apporte pas grand chose. Cela reste très bien foutu, mais c'est une petite déception.

La finale, longue, est dominée par la fumée et quelques traces de goudron. On a aussi un peu de sucre et de menthe, qui font penser à un diabolo. L'aération laisse apparaître un beau développement de la tourbe maritime.

En conclusion, un très bon Brora, a qui l'on peut reprocher intrinsèquement un petit manque de développement, et qui, sans doute, souffre un peu de la comparaison avec les release suivantes. Mais cela reste du très très bon.
91/1002012

Jean-Marie Putz

Lors de la seconde dégustation, ce whisky s'était complètement ouvert et révèle vraiment toutes ses qualtiés. Le nez est merveilleusement fumé avec des notes animales (viande) et des soupçons de noix parfaitement balancés.
En bouche une extraordinaire impression de bonheur due à la grande complexité du goût, passant par tout le registre gustatif. Des notes nettement salées avec des relents de jus de viande, ensuite des notes plus épicées, mais dans un registre plutôt sucré. Un fantastique voyage dans l'univers magique du goût.
Une très belle et très longue finale, où des relents de réglisse sont assez nettement présents, mêlés à des notes de cuir entre autres. L'aération lui a fait le plus grand bien.
93/1002005

Jean-Marie Putz

Un nez assez fortement et agréablement marqué par des odeurs fermières, foin mouillé, fumée discrète.
La bouche est à mi-chemin entre l'acidité et des notes à la fois fumées et légèrement boisées. Un soupçon de tourbe.
La finale est légèrement acide avec une petite amertume qui aide à varier les plaisirs.
Cette bouteille est ouverte depuis de nombreux mois, et il semble qu'elle ait énormément souffert de l'oxydation. Le whisky reste agréable à boire, mais est sans rapport avec ce qu'il était lors de l'ouverture de la bouteille.
84/1002009

Back

00523695_1300_158.jpg