JM176987_1300_158.jpg

Ardbeg (That Boutique-y whisky company) - TBWC Batch 4 - N.A.S - 52,4%
8F: 86/100


Ardbeg TBWC Batch 4

BT2018
Bouteille proposée par:
Elskling
nr:
2018-03
Embouteilleur:
That Boutique-y whisky company
Taux d'alcool:
52,4%
Détails bouteille:
Brut de fût non filtré à froid
Cote moyenne
86/100
(85,88)
Classe de prix:

Back

Jeep

N : Boom ! Grosse tourbe bien franche dès le début. Associée à des cendres, de la fumée de cigarette, du camphre et plein d’herbes aromatiques. Simple, efficace.
B : Belle puissance mais tout est en équilibre. Peut être un Laphroaig type OB CS. Tourbe médicinale, cendres, caoutchouc et camphre. Idem simple mais efficace.
F : Très longue. Persistance sur la tourbe
C : Easy. Fait très bien le job. Un des derniers Laph CS ?
88/1002019

Imbula

Nez : toube fine, voile de fumée, iode
Bouche : léger, tourbé, fumé
Finale : tourbe, fumé, poivré
86/1002019

Very_bad_day

Nez: Salé, marin, fumé (poisson), bacon, cave humide.
J'aime beaucoup.

Bouche: Salé !
Cohérant avec le nez

Finale: Moyenne à longue avec un côté cendrier

En bref: Le whisky de la mer !
88/1002019

Savoureur

Aspect : Très huileux, or rouge
Nez: Intensité moyenne, alcool bien intégré, tourbe genre cendrier, jus d’huitre, pomme verte, plaisant et rond mais manque de complexité
Bouche: Intensité moyenne, alcool assez bien intégré, tourbe dominante du début à la fin, pomme verte et peau de noix, profil très moderne, pas mon genre de whisky préféré
Finale: Moyenne
85/1002019

jnpons

N: Tourbe fumée, cendre froide, cake malté, fumée de brasero en plein air.
B: de la cendre, de la viande fumée, fumée d'herbe fraiche, légère touche iodée.
F: Une finale longue sur la cendre froide, viande fumée, morceau de charbon.
86/1002018

Elskling

Nez Islay typique, ciselé, franc, sur la tourbe, bien frais

Bouche: bonne texture, bon équilibre, cendré, avec des fruits blancs en arrière plan. Bonne finale. Un très bon Islay, jeune, avec un équilibre impeccable.
89/1002018

LaFronde

Nez: Fermier, tourbé
Bouche: Tourbée, médicinale, boisée
Finale: Moyenne-courte
86/1002018

Jean-Michel

Couleur : Ambre foncé.
Nez : Intrigant, il mêle des arômes doux et agréables de sucre d’orge et de berlingots à une note de caoutchouc brûlé un peu dérangeante. Orange piquée de girofle. Thé à la menthe un poil trop infusé et feuilles de thé brûlées. Tout cela est d’une certaine façon assez bien balancé et prometteur, même si cet effluve caoutchouteux me fait un peu peur…
Bouche : L’attaque est dominée par d’agréables arômes de caramel à l’orange un peu trop cuit. La bouche est ample et puissante, bien portée par les 54.6%. Très vite, la touche amère de plastique revient. Intérieur d’une voiture neuve. Laque à cheveux. Blouson en faux cuir. C’est bizarre, et surtout très dommage, car derrière, on devine un joli malt tourbé, brioché, avec d’agréables notes de marmelade d’oranges.
Finale : Longue, elle est portée par ces arômes de caoutchouc, rehaussé d’une petite touche cacaotée (fût d’Oloroso ?).
Commentaire : Voilà un malt qui aurait pu être grand. Ses jolis arômes de marmelade d’orange, de caramel un peu brûlé, de cacao m’enchantent, mais les notes de plastique et de caoutchouc gâchent mon plaisir. Un Bowmore un peu extrême ou un Benriach à la finition un poil aventureuse ?
79/1002018

Back

P1130150_1300_158.jpg