JM187077_1300_159.jpg

Highland Park (Mackillop) - Mackillop's Choice 1991 - 17 ans - 43%
11F: 86/100


Highland-Park Mackillop's Choice 1991

BT2017
Bouteille proposée par:
Steph2A
nr:
2017-12
Embouteilleur:
MacKillop
Age:
17 ans
Taux d'alcool:
43%
Collection:
Mackilopp's Choice
Détails bouteille:
distillation: 1991 embouteillage 2009
fût nr:8080
Cote moyenne
86/100
(86,18)
Classe de prix:

Back

jeep

N : Un côté fruité pas très net et un peu poisseux, dirty. Une très légère fumée sèche. Difficile à cerner
B : Fruit et graphite et quelques goutes de pastis. Etonnant là encore.
F : Longue, fraiche et aisée
C : Je ne sais pas ce que ça peut être. Une expérience de Loch Lomond ?

83/1002018

Corbuso

Nez : Rond, épicé, légèrement caoutchouteux, sur le caramel, cannelle, fruits cuits, melon et coing.
Bouche : Amidonné, très sucré, doux, fruité, légèrement fumé, sur le miel liquide, le coing, la mangue, les fruits exotiques et l’ananas chaud. La finale est moyenne à longue, riche, sucrée à très sucrée, douce, sur l’ananas, le miel, un peu de pêche et d’abricot.
Impression générale : Un whisky très doux et sucrée, avec d’agréables arômes fruités.

84/1002018

PatGVA

Nez : fruits blancs pâtisserie pointe de fruits tropicaux  
Bouche : très raffiné long cirée et encaustique belle longueur
Finale : beaucoup d’équilibre jolie boisée

87/1002018

Savoureur

Aspect : Très peu huileux, Riesling
Nez: Intensité faible à moyenne, alcool bien intégré, tourbe discrète (avec des relents fermiers), iodé (air marin), fruits frais, un ensemble harmonieux et plaisant, dommage qu’il manque en intensité
Bouche: Intensité moyenne, alcool bien intégré, bien présent en bouche du début à la fin, un peu de « verdure » en fin de bouche, la tourbe accompagne et donne de la structure à l’ensemble
Finale: Moyenne

89/1002018

Imbula

Nez : tourbé, salin, poivre et un côté médicinal
Bouche : Tourbe fine et patissier
Finale : Tourbe plus marquée, fumée et légèrement boisé

86/1002018

Elskling

N: frais, fruité, fruits blancs, du miel, peut-être de la cire aussi?
B: texture légèrement aqueuse, petite tourbe douce, les fruits blancs sont bien présents, un peu asséchant en finale, mais au total c'est fort sympathique et dangereusement buvable.

88/1002018

LaFronde

Nez: Léger boisé, beurré
Bouche: Ronde, épicée(gingembre), herbacée
Finale: Herbacée, asséchante et longue

92/1002018

UnDébutATout

Couleur Or clair

N: Outch m'a l'air d'avoir passé du temps en bouteille, année fin 80?

On va lui laisser du temps.

Une pointe sucré en bas de verre, de la poussière, du bois. un peu "yaourté". Plus haut j'ai carrement du lait, un peu vanillé. Si quelqu'un ici connait les glaces à la vanille russe, cela me fait penser à ca.
Sur le dos de mains, je retrouve la noix de coco le kinder... un bounty quoi !

B: Une douceur, un peu de rance. Beaucoup de bois. Un peu de charbon vegetale, une liaison un peu chlorophylle. Je pense a une réduction a 40°, un "vieux" 15ans. Je n'arrive pas à remettre des goûts, un peu de medicament "debouche nez" donc une autre plante que la chlorophylle mais dans la famille.

C'est agréable de sentir la monté progressive de l'alcool en bouche, il est surement à plus de 40° finalement, 46°?

Je n'y suis pas particulièrement sensible mais je le trouve bon, bien fait.

85/1002018

Mathieutaz13

Couleur jaune pale
Nez : Fruits jaunes (abricot, peche) et pate a tarte crue, quelques notes vertes et fraiches (gaspacho) et une note chimique (gouache)
Bouche : assez épicée mais manque un peu de corps, on retrouve les fruits du nez enveloppés d’une amertume douce (pate d’amande)
Finale : moyenne et assez boisée (on reste sur les épices et l’amertume de fin de bouche)
Conclusion : Un whisky d’été qui s’apprécie mieux en bouche avec une goutte d’eau.

85/1002018

Jean-Michel

Couleur : Or pâle.
Nez : Ah… Un candidat au titre de nez le plus fun de l’année ? Acidulé et réjouissant. Malabar citron (à fond !), salak, carambole, ananas au sirop, et peut-être même un petit comprimé de Solutricine vitamine C… Le fût de bourbon s’en donne à cœur joie.
Bouche : Malheureusement, la bouche ne suit pas vraiment, la faute à une réduction menée de façon un peu sauvage (40% ?). Pas grave. Allons-y sauvagement aussi. Mouais… Même avec une grande gorgée, c’est la frustration qui domine. J’attendais quelque chose de grand et de ludique, mais l’ensemble reste un poil timoré, il faut bien l’admettre. On retrouve bien les arômes du nez, mais dominés par une sensation aqueuse. Le Malabar citron s’en retrouverait presque métamorphosé en Malabar fraise, accompagné d’une discrète touche de bois brûlé et de cendre diluée. Effet OBE ? Il pourrait bien y’avoir du vieil Islay derrière tout ça.
Finale : S’évanouit rapidement. Vite ! Une autre gorgée !
Commentaire : Un whisky qui a sans doute connu de longues années en bouteille. A descendre par grande goulée (et entre amis, bien sûr !). Semble conçu pour plaire au plus grand nombre, et je ne bouderai pas mon plaisir. Mais avec un peu plus de punch, on ne passait pas loin du coup de cœur. Dommage.

82/1002018

Steph2A

Nez : fruits blancs, cire d'abeille, miel, épices doues, légères fleurs capiteuses, vanille délicate, subtile traces de fumée, crème fermière

Bouche : douce, miel, épices, cire, abricot / pêche, soupçon de tourbe herbacée

Finale : épices douces, miellée, cendrée

87/1002018

Back

JM207304_1300_158.jpg