JM187054_1300_159.jpg

Bowmore (Gordon & MacPhail) - 1989/2007, 17 years - 17 ans - 45%
12F: 86/100


Bowmore 1989/2007, 17 years

BT2016
Bouteille proposée par:
dagde
nr:
2016-1
Embouteilleur:
Gordon & MacPhail
Age:
17 ans
Taux d'alcool:
45%
Collection:
Secret Stills
Détails bouteille:
distillation: 1989 embouteillage 2007
Cask 7052-54, 58+59
Cote moyenne
86/100
(85,50)
Classe de prix:

Back

Savoureur

Aspect : Peu huileux, jaune or
Nez: Intensité moyenne, alcool bien intégré, tourbe fermière, douceur, fraicheur, compote de fruits jaunes, « lemongrass »
Bouche: Intensité moyenne, alcool bien intégré, fermier, léger fruité, un peu de pierre humide
Finale: Moyenne

88/1002016

Elskling

Nez: assez vif, un peu agressif, notes fermières et tourbées qui ressortent.

Bouche: tourbe puissante (moins en seconde passe), un peu végétale, parfois amère, finale un peu courte, texture trop simple, impression de dilution.

Je ne suis pas très convaincu, pas mon style de malt a priori.

84/1002016

Arnaud89

Couleur : jaune franc

Nez : tout de suite un mano à mano entre les céréales (un peu fermière) et la tourbe fumée, le tout en toute légèreté, en finesse. Puis des notes fruitées arrivent, la pêche blanche domine

Bouche : C'est dans les céréales que la fraîcheur s'exprime, fraîcheur dûe à ce côté mentholé/camphré. Un poil acqueux (40/43°).

Finale : Relativement longue

Conclusion : Un whisky bien construit dans l'ensemble, tout en finesse, un peu d'OBE. Un Vieux Caol Ila?

87/1002016

LaFronde

Nez: Cendre, citronné

Bouche: Epicée, tourbée, léger sherry

Finale: Courte-moyenne

78/1002016

Alex Kooby

Nez : fumée et cendres avec de belles notes de thym, de romarin, de céréales. En arrière plan, un peu de vanille, de poire, de caramel, d'épice. Avec l'ouverture, ça se complexifie et on trouve une rondeur inespérée très agréable.
Bouche : Grosse fumée ici. Peut être un peu trop. On est a l'impression de mâcher de la tourbe. Grosse amertume. Céréales, poivre, sel et puis pas grand chose d'autre. La fumée est vraiment trop imposante. La rondeur qu'on trouvait au nez peine à se faire remarquer en bouche. Dommage.
Finale : Sèche, amère, avec de la cendre, de fumée, du bois carbonisé. C'est assez monolithique.

83/1002017

Dagde

Nez : il semble un peu fermé et rustre. La tourbe est légèrement fermière, légèrement marine avec un sherry en retrait. Il est pourtant assez beurré (biscuit) nous offrant un mélange de cuir, de tomate, de bacon et de tabac à pipe. L'ouverture offre du caramel, un peu de thé à l'orange avec une pointe de camphre. C'est très homogène et droit. Ca manque un peu d'expressivité et d'évolution mais cela reste agréable.

Bouche : la tourbe est droite et oscille entre les cendres, la terre et le thé vert. On retrouve un sherry vraiment mesuré et peu envahissant avec de la liqueur d'orange et de la tomate. Le tout est moins beurré qu'au nez avec une tourbe qui s'impose plus en seconde partie de bouche (herbe sèche, origan, bacon doux). La texture manque de gras mais cela reste assez doux dans l'ensemble grâce à l'ajout de caramel au lait et de vanille.

Finale : c'est moyennement long avec une persistance qui est présente mais réduite à une expression minimaliste. On retrouve alors la tourbe salée et légèrement fermière qui vient avec de l'orange. L'arrière-bouche est plus sèche sur les herbes et le caramel brûlés (aromatique légère) ainsi que l'eucalyptus.

85/1002017

Piksi

N: frais, citronné, tourbé
B: au début mielleuse et citronnée puis devient tourbée, poivrée
F: tourbée, poivrée, herbacée

86/1002016

PatGVA

Couleur : Doré ambré
Nez : riche bel équilibre fruits blancs et huile de moteur, laine mouillée, pointe chimique.
Bouche : rond élégant belle longueur en bouche sherry bien intégré, pamplemousse, jolie boisée, poivre
Belle finale bien intégré le côté chimique prend un peu le dessus

85/1002016

StephA

Nez : fumée, cendre, salinité marine, caramel au beurre salé, bonbons de réglisse
Bouche : cendres, fumée, tourbe marine, épices douces, bâton de réglisse, boisé fin
Finale : épicée et saline, cendres, sucre du réglisse

85/1002016

Dede

Couleur : Vieil or

Nez : Tourbe fine et fruitée, avec de l'ananas frais et juteux. Ca sent diablement bon malgré un petit manque de puissance.

Bouche : La bouche est très agréable. Après l’attaque un peu aqueuse, forte dilution oblige, on retrouve le côté frais et acidulé du nez, avec plus d'agrumes cette fois, et toujours cette tourbe très fine mais bien présente.

Finale : De longueur moyenne pour peu que l'on ai bu une gorgée suffisante, sur le pamplemousse et le citron, avec une fine amertume et toujours cette tourbe délicate.

Conclusion : Me rappelle ce bon vieux Laphroaig 15yo. Ca manque un peu de peps, mais je suis client !

88/1002016

ManoCornuta

Nez : plutôt poussiéreux , noisette , assez fermé , epices, cardamone , vanille, pomme cuite, menthol. Avec le temps un coté calvados et une liqueur de pomme qui apparait  

Bouche: Entrée sucré , la c’est autre chose , terreux , prune , mirabelle , pomme , fruits confits , polisch , leger menthol, un peu de bois, verveine ,tourbe legere qui enrobe tous ces arome

Finale : tourbe legere , mirabelle , confiture de prune, sucre roux.

90/1002016

Jean-Michel

Couleur : Ambre clair.
Nez : Tourbe douce et fruits doux. Tout inspire la douceur sur ce nez plutôt simple, mais assez séduisant. Les phénols sont ronds, rehaussés par une touche de réglisse, et un certain boisé qui s’éveille avec le temps. Le fruit est accueillant, comme un petit sucre d’orge à l’ananas. Et ce ne sont pas les 43% du titre alcoométrique qui vont venir nous effrayer. Une petite note poussiéreuse et dirty sur la fin. Un embouteillage un peu ancien ?
Bouche : La douceur, toujours, mais les 43% (je persiste) sont parfaitement exploités. La bouche, grasse et savoureuse, ne manque pas de punch. On est d’abord accueillis par le bonbon à l’ananas avant d’être rattrapés par l’âcreté de phénols assagis par le temps, mais toujours décidés à ne pas se laisser malmener.
Finale : Courte sur les premières gorgées, dominées par la fraîcheur et la fluidité initiale, elle s’allonge au fur et à mesure que l’âcreté gagne.
Commentaire : Un malt qui mérite qu’on le côtoie longuement. Je l’ai abordé comme un tourbé réduit assez anodin, genre Port Charlotte réduit, et je suis maintenu convaincu qu’on nous a fait l’offrande d’un embouteillage réduit, certes, mais nettement plus ancien, comme pourrait l’être un vieil Ardbeg GM Connoisseurs Choice ou Meregalli. Simplement bon.

87/1002016

Back

CIMG2091a_1300_158.jpg