JM166696b_1300_158.jpg

Littlemill (Berry Bros and Rudd) - 1990, cask 21 - 22 ans - 46%
11F: 88/100


Littlemill 1990, cask 21

BT2015
Bouteille proposée par:
Lafronde
nr:
2015-2
Embouteilleur:
Berry Bros and Rudd
Age:
22 ans
Taux d'alcool:
46%
Collection:
Berry's Own Selection
Détails bouteille:
distillation: 1990 embouteillage 2013
non filtré à froid
fût nr:21
Cote moyenne
88/100
(88,18)
Classe de prix:

Back

PatGVA

N : chocolat au lait, réglisse, c'est puissant on au aussi du Kougloff  2ème nez belle note de verveine et une grande fraîcheur.
B : verveine, chocolat au lait, réglisse 2ème bouche mangue pamplemousse très jolie
F : la finale est puissante avec une superbe rétro sur l'agrume c'est long

87/1002015

Pépé

Nez puissant ici. Une légère fruit-attitude et une nette tendance au floral. Le fût assurément est dans les parages aussi avec de la vanille et un peu de vernis. C'est un peu bourrin, dense à prime abord. On va laisser s'aérer tout çà.
Il est vraiment joueur ce nez, on y retrouve un peu de tout, souvenir de chocolat, de céréales commençant à griller, de sirop d'orgeat, des fleurs fraîches, mais aussi du plus lourdeau comme du camphre. Fumée végétale et un léger viandé. Y'a bien quelques fruits aussi pour arrondir les angles. C'est un chouette chouette nez, avec le net potentiel du candidat à 90.

Bouche surprenamment aqueuse, attaquant vraiment sur les saveurs bois, vanille, chocolat, c'est sucré. Les amandes amers et autres céréales. Quelques fruits.
De l'eau, ou le temps je sais pas, va lui ramener un côté plus fun, un peu plus léger avec de plus jolis fruits et un peu de mentholé.

Belle longueur, belle tenue.

90/1002015

Piksi

N : pâtissier, noisette
B : pareille que le nez, orange, pêche
F : pâtissiere, légèrement poivrée, assechante
Facile a boire mais manque de complexité. Ce coté pâtissier me rappelle certains Littlemill.

86/1002015

Elskling

Couleur paille. Nez massif et céréalier, arômes de verger d'automne, peut-être quelques fruits compotés?

En bouche des fruits mûrs, voire très mûrs. Des épices, un peu de poivre en finale, un bel équilibre. C'est globalement assez rond et fruité, équilibré, vraiment pas mal.

89/1002015

Jean-Michel

Couleur : Or pâle.
Nez : Incontestablement plus riche et expressif après plusieurs mois d’ouverture. Mêle la douceur du sucre vanillé et le fruité moderne d’un fût américain à des notes herbacées plus austères. Pas mal d’esters. Berlingot à l’ananas et citron confit. Gazon humide. La réduction doit ici nous ramener autour de 46%, mais l’ensemble est plutôt vigoureux.
Bouche : D’abord assez douce et anodinement plaisante. Puis voilà que se développent des arômes de fruits exotiques aussi réjouissants qu’inattendus. Il n’y a pas là l’exubérance des Benriach ou des Tomatin 1976, mais mangue et fruit de la passion sont bien là, accompagnés par un boisé vanillé plus conventionnel.
Finale : Longue, elle est marquée par la fine amertume du pamplemousse et une délicate astringence.
Commentaire : Encore un malt à qui le temps a fait gagner plusieurs points. Finalement, je me suis laissé séduire par la dualité entre austérité végétale et fruité exotique. Un combo que l’on peut retrouver dans certains Tormore ou Glenburgie modernes.

87/1002015

Jeep

N : Premier nez délicat sur la pate d’amande, la frangipane, et la pate à tarte. Ces notes gourmandes sont associées à quelques fruits frais. C’est tout de même très délicat, pour ne pas dire timide. A l’aération, c’est agréablement frais : fleur d’oranger, banane et fruits frais.
B : Un peu plus de peps avec toujours ce fruité agréable qu’on retrouve dans pas mal de Glen Keith et de jeunes Irlandais sortis ces derniers temps. Un peu de bois vert en fin de bouche.
F : Un peu plus sèche mais toujours bien fruitée
C : Un whisk(e)y réussi. Ce n’est pas une tuerie, loin de là, mais ça marche très bien. A acheter. 87

87/1002016

Mars

Nez : Tout d'abord très fruité avec un exotisme un peu dirty. Pomme cannelle, herbacé, céréales, pâtissier, fondu, léger/aérien.
L'eau fait ressortir l'exotisme(physalis).

Bouche : Doux, léger citron, pomme

Finale : boost exotique, physalis,  léger boisé, quelques épices. Longueur moyenne.

Commentaires : Alcool un peu agressif en bouche et l'adjonction d'eau a tendance a tuer les arômes.

88/1002016

Savoureur

Nez:
intensité faible à moyenne, alcool bien intégré, truffes, moisissure, cave humide sans aération, fruits mûres, sucré et légèrement citroné, fraicheur mentholée, nez assez dominé par l’OBE
Bouche:
Intensité moyenne, alcool bien intégré, OBE, fruité, rondeur, légère acidité, poivré, également en bouche du beau vieux whisky
Finale:
moyenne

91/1002016

LaFronde

Couleur: Clair

Nez: Pomme verte, encaustique, herbacé, fruits exotiques et du coing

Bouche: Minérale, miellée avec de la vanille, pâtissière

Finale: Moyenne-longue, herbacée en fin

92/1002016

Arnaud89

couleur : Jaune franc

nez : assez discret, douceur vanillé, floral et légèrement herbacé. C'est joliment structuré

bouche : C'est plus vif que le nez (50° env.) mais c'est dans le même profil avec une certaine élégance, des notes de reglisse/menthe sont présentes. Son côté sucré/doux me fait penser à un 2nd refill sherry

Finale : moyenne/longue

conclusion : whisky classe, tout en finesse et délicatesse. Un poil trop "poli", il manquerait un soupçon de caractère.

87/1002016

Dede

Couleur : Vin blanc sec

Nez : Le premier nez présente quelques vapeurs d'alcool agressives, laissons le s'aérer un peu. Il développe un joli fruité acidulé, des agrumes, de la vanille, du sucre glace et des épices (gingembre), avant de présenter des notes de levure, de pâte à viennoiserie un peu moins agréables. Deuxième passe : plus  pâtissier. Sciure de bois. Quelque chose d'un grain.

Bouche : L'attaque manque un peu de peps, mais le développement est plaisant, sur un fruité vert, avec beaucoup d'agrumes, de l'ananas acidulé et du gingembre. Deuxième passe : je le trouve plus agréable qu'au nez. Le manque de puissance se fait moins ressentir. Présence de notes très marquées de noix de coco.

Finale : Fruitée mais aussi un peu amère, de longueur moyenne. Deuxième passe : beaucoup de coco !

Conclusion : un joli malt fruité élevé en fût de bourbon, ou même en chêne neuf. Le bois écrase le distillat mais le contenu demeure gourmand. Putassier comme dirait Jean-Mi.

86/1002016

Back

00523695_1300_158.jpg