00524282_1300_158.jpg

Glenkinchie (Douglas Laing) - Gleaming 1973 - 27 ans - 50%
11F: 89/100


Glenkinchie Gleaming 1973

BT2015
Bouteille proposée par:
BBQ Man
nr:
2015-9
Embouteilleur:
Douglas Laing
Age:
27 ans
Taux d'alcool:
50%
Collection:
Old malt cask
Détails bouteille:
distillation: 1973 embouteillage 2001
non filtré à froid
Sherry Cask
Cote moyenne
89/100
(89,00)
Classe de prix:

Back

PatGVA

N : pointe de rancio, abricot, coing un peu compotée 2ème nez résineux  épice chaude c'est très rond chaleureux.
B : noix de coco,  pointe agrume, résineux, long et puissant
F : courte sur le résineux

83/1002015

pepe

Nez: Ouuuuh, que c'est pas mal ce nez. Sensation de fût de sherry ou de finition porto. Puis place aux fruits compotés, pomme, fruits rouges parfois. Quelques fleurs et un léger voile de vernis pour englober çà. C'est assez frais et parfaitement salivant. Beaucoup plus frais que ne le laisser présager la sensation sherrisante du début. De la fumée (une fois la bouche passée, elle devient évidente) qui tire sur le mercurochrome un peu, quelque chose de métallique.

Bouche: d'abord boisée, vineuse, évocation de cuir. Une belle texture, un peu crémeuse. La bouche se fait après plus végétale, avec un peu de fumée de feuilles. Les fruits cuits arrivent ensuite, prune, mirabelle, pomme. Ou pomme d'amour plutôt, car bien sucré quand même.


89/1002015

Piksi

N : fruits sec, cassis
B : bourgeon de cassis,, fruits secs, crème aux œufs(limite un peu les notes d’œufs d'une tarte normande), herbacée
F : herbacée, les mêmes œufs qu'en bouche.
Un Littlemill? Sinon, c'est bizarre ces notes d'œufs :).

90/1002015

Elskling

Couleur or.

Nez sur des belles notes fruitées, sucrées, un peu de miel, voire de cire, c'est très séduisant.

En bouche, une belle texture, bien équilibrée, des fruits en pagaille. Finale légèrement trop courte. Mais tout ça est excellent, j'adore.

91/1002015

Jean-Michel

Couleur : Ambre foncé à reflets roux.
Nez : On est directement envoyés sur le territoire des meilleurs Caperdonich 1972. Immédiatement appétissant. Fruits jaune très mûrs. Confiture de mirabelle cuites avec des rondelles de citron confites. Abricots au miel. Qu’ajouter de plus ? J’adore. Pourvu que la bouche ne nous déçoive pas !
Bouche : C’est parfait. La richesse aromatique n’est peut-être pas phénoménale, mais c’est exactement comme ça que je l’espérais. On retrouve les mirabelles sur le point de tourner de l’œil, accompagnées d’une petite cuiller de miel dilué, et peut-être d’une pointe de chocolat au lait (aromatisé d’un trait de cannelle) qui apporte de l’onctuosité à l’ensemble. Tout cela est parfaitement fondu, crémeux, et se boit comme du petit lait, avec un titre alcoométrique parfait qui doit tourner autour de 49%.
Finale : Les tanins du bois sortent du bois pour une finale un poil asséchante, mais franchement, je m’en balance.
Commentaire : Si ce n’est pas un Caperdo 1972, c’estr drôlement bien imité ! Merci au généreux donateur.

91/1002015

Jeep

N : A la fois vif et crémeux. Vraiment très plaisant : beaucoup de ciré, un boisé élégant, du vieux cuir, de la confiture et des fruits compotés et une légère fraicheur végétale et mentholée, puis ensuite ce sont les fruits qui prennent l’ascendant. Très classe.
B : Là encore, le niveau est très haut. Mélange parfaitement réussi de fruits confiture, de tabac, de cuir et d’épices. Le bois est présent mais délicat. Un peu de cire et d’encaustique et le tableau est complet. Top.
F : Longue. Boite à cigare, épices et très légère fumée lointaine.
C : Très très bon. Le genre de whisky hautement appréciable. Tout y est parfaitement à sa place, et on ne peut pas s’en lasser. Un côté Japonais, un côté vieux Longmorn. Et un whisky fortement réussi !

92/1002016

Mars

Nez : Biscuit sablé au beurre. C'est très fondu.

Bouche : Encore du biscuit avec un peu de pomme acidulée.

Finale : Encore et toujours le biscuit sablé au beurre, un peu de pomme acidulée et quelques épices.

Commentaires : Beau whisky, gras, fruité et agréable à boire.

89/1002016

Savoureur

Nez:
intensité moyenne, alcool bien intégré, fruits compotés, légers arômes d’étable, épices de noël, nougatine, rond et équilibré
Bouche:
Intensité moyenne, alcool bien intégré, minéral, écorce de citron, gingembre, plus sec que le nez, poivre corsé après dix secondes en bouche
Finale:
moyenne

89/1002016

LaFronde

Couleur: Or

Nez: Végétal, encaustique, fruits exotiques

Bouche: Fermier, chaude et herbacée, fruits jaunes

Finale: Moyenne

88/1002016

Arnaud89

couleur : jaune-brun

nez : c'est riche, fruits exotiques très mûrs, acidité style agrume, c'est doux. Je pencherai sur une finition bourbon

bouche :  c'est doux (43/46°) c'est gourmand, quelques notes de cacao poivré, le tout légèrement mentholé

finale : moyennement longue, le poivre se fait de plus en plus présent

conclusion : J'hésite, finition bourbon et sherry léger? Mon coeur balance... Ceci-dit c'est sympa, un poil trop linéaire mais quand même bien corsé pour un réduit. Dans ce whisky, on retrouve toutes les typicité d'un Glenfarclas.

87/1002016

Dede

Couleur : Vieil or

Nez : Explosion de cire et de fruits jaunes à tous les étages. Ca sent diablement bon cette affaire ! Un petit côté chimique pas désagréable (feutre Velleda), un soupçon d'épices douces. Le tout est joliment fondu, et plus complexe qu'il n'en a l'air. M'évoque un Clynelish du début des 80's, ou quelque chose dans le genre. L'eau le rend plus acidulé (bergamote, kumquats), mais fait aussi ressortir une certaine verdeur.

Bouche :  Plus verte qu'escomptée, elle dégage une belle puissance. Le fruit est toujours présent, mais moins mûr, les épices passent sur le devant de la scène avec pas mal de poivre blanc. La cire continue d'envelopper le tout. Ca n'est pas un bon nageur, sa puissance aromatique se dilue très vite.

Finale : Assez longue et intense, elle développe une amertume verte mâtinée d'une pointe d'acidité avant que le poivre blanc et la cire ne ferment le bal.

Conclusion : Le nez est une merveille dans le style de certains Highlands, mais la bouche perd quelques points, plus verte, un peu moins fruitée. On reste toutefois sur un très beau malt qui se boit mieux sec malgré une certaine puissance alcoolique (entre 50 et 55% ?).

90/1002016

Back

00524410_1300_158.jpg