P1120990_1300_158.jpg

Aberlour (Anam Na H-Alba) - 17 years - 17 ans - 60,6%
18F: 18E: 85/100


Aberlour 17 years

SessionID
(66/100 - 92/100)
Embouteilleur:
Anam Na H-Alba
Age:
17 ans
Taux d'alcool:
60,6%
Collection:
The soul of Scotland
Détails bouteille:
distillation: 21-02-1995 embouteillage 10-04-2012
Brut de fût non filtré à froid
Bourbon Hogshead
fût nr:913
/129 bouteilles
Cote moyenne
85/100
(84,64)
Classe de prix:

18 notes available in English
Back

Blackmalt

Couleur or clair
Nez fougueux et assez fermé. Oula, ça sent l'alcool tout ça.. L'alcool à 70% modifié de pharmacie, de Dakin. Derrière tout ça, Un peu de fruit rouge. Ce qui me fait penser à des bonbons à la fraise. Un genre de petite pastille blanche goût fraise. Mais je ne me souviens plus du nom. Sinon, c'est dommage qu'il pique le nez.. Il masque pas mal de choses, c'est certain.
Bouche fluide, chaude et trop puissante. Ce n'est pas agréable. Et tout comme le nez, cela masque tout. Un bon tord boyaux.
Finale présente tout en étant absente. Présente en puissance, absente en arômes.
On aura quand même un retour épicée en bouche.

Commentaire 78 car il est trop puissant. Ce n'est franchement pas agréable.
Je ne vois pas l’intérêt de faire un whisky aussi fort.. Je n'ai pas aimé et j'ai l'odorat HS.

78/1002012

Mars

Nez : Floral, fruité. Avec de la vanille, du citron tirant sur la citronnelle avec l'adjonction d'eau , menthe.
Bouche : Citron, plantes aromatiques(liqueur de plante), sucré/acide avec une acidité qui domine. Belle puissance.
Avec un peu d'eau : Le coté fruité et sucré ressort. Apparition d'une légère amertume.
Finale : Citronné, acide. Longueur moyenne.
Avec un peu d'eau : + de puissance, plus d'épices.
Après une longue aération : herbes aromatiques, liqueur de plante, anis.

Commentaires : Très bon, finale moins puissante que la bouche. Le fruité est un peu bizarre.

88/1002012

ALouis

Couleur: Jaune paille
Nez: très rond, un peu sucré, des agrumes, du caramel et en fond quelques notes de chien mouillé.
Avec de l’aération quelques fruits frais apparaissent.
Avec un peu d'eau il devient plus floral et équilibré.
Bouche: assez originale, sur le bonbon chimique, le caramel, la noix et les épices.
Avec un peu d'eau il devient moins chimique et plus sucré, la noix reste présente en fond.
Finale: assez longue sur le sucre de canne et la noix.
87/1002012

Whiskywardrobe

"Joliment floral ... peut-être un Highlander? terminé en fût de sherry? "
Ce whisky a une couleur de fino.
Nez (88): plus que la moyenne. miel, de vanille, d'agrumes, caramel. Arôme caramel puissant. Comme une boîte de Cadbury
Goût (89): puissante, grasse. le miel, floral, d'épices, d'agrumes, de bois, le chocolat.
Finale  (88): moyenne. caramel, épices, la vanille.

88/1002012

Piazzolla

Nez : Attaque piquante (alcool mal intégré ?), vinaigrée et poivrée. S’améliore à l’aération même si assez confus tout en étant agréable : fruité, floral, pâtissier, frais/marin ….
Bouche : Entrée en matière vive sur le kirsch, sucrée, assez dense mais ne s’ouvre pas pour autant. Evolue sur une vodka Pomme un peu plus racée ?
Finale : pointe salée
Conclusion : La bouche est une bonne surprise même si elle manque d’expressivité in fine. Un peu alcooleux et sec.

82/1002012

Jmputz

Couleur: Paille
Le nez est légèrement marqué par l'alcool, mais c'est peu dérangeant. Il est frais, fruité, marqué par des notes de zeste d'orange, avec des relents d'acidité qui sont assez agréables. Il est assez peu complexe, tournant toujours autour des mêmes caractéristiques, fraîcheur... Par contre il est assez bien équilibré.
En bouche, d'abord une impression assez marquée d'alcool, mais rapidement les notes fruitées apparaissent, toujours avec ces notes acides qui lui donnent une belle fraîcheur, et quelques touches d'amertume.
Ici non plus pas de grande complexité. La bouche est agréable, mais on n'a visiblement pas affaire à un whisky exceptionnel.
La finale est longue et reste sur le même registre de fraîcheur. Cette légère pointe d'amertume mêlée à un fruité assez discret se prolonge de longues minutes.

83/1002012

Malt1972

Nez: pommes vertes, fruits de la passion, frais, subtil.
Goût: une bombe de fruits! oranges, très doux mais complexe. Magnifiquement équilibrée, pleine de vie. Certainement cask strength. Le style Speyside. Je l'aime.
Finale: très longues, des noix, sèche, sur les épices douces

Commentaire: le goût me rappelle d'une récente Strathmill 1974 embouteillage conjoint de Daily Dram et de Whisky Agency
92/1002012

Dede

Couleur : Or
Nez : Poire bien juteuse et vanille sont les dominantes de ce premier nez. Il évolue peu à l'aération, quelques notes de sucre d'orge et de muscade apparaissent, mais guère plus. L'alcool, bien présent, étouffe les arômes qui s'expriment mieux avec un peu d'eau.
Bouche : L'attaque est violente, la brûlure de l'alcool prenant le pas sur les arômes. On perçoit toutefois les notes fruitées déjà décelées au nez. C'est bien mieux avec un peu d'eau. On a une bouche oscillant entre saveurs fruitées et épicées (piment).
Finale : De longueur moyenne, assez épicée (piment) et légèrement boisée.

Conclusion : Un whisky sympathique bien que manquant de complexité.

83/1002012

Singlemalt71

Couleur: Vieil or
Nez: fruits chaleureux et douceur subtile. Le nez a une vieille odeur (poussiéreux). Après un certain temps une certaine odeur de pommes de pin.
Goût: Riche, fruité et délicieux frisson, qui est probablement formé par l'alcool élevé (± 60%).
Finale: longue, chaude, avec enfin un peu de réglisse.
92/1002012

Dagde

Couleur : Or pale
Nez : De prime abord, on sent énormément l'alcool légèrement floral. L'aération devrait lui être bénéfique. Du chocolat, du miel et un peu de crème de marron mais on sent qu'il en a encore sous le pied. L'eau nous ramène le fruit sur le devant – banane, ananas, abricot -. Une entrée en matière agréable.
Bouche : Très puissant – l'eau ne peut que le détendre - avec pas mal de bon chocolat noir, du fruit - indéfinissable avec tant d'alcool – du sel, avec une impression de tapissage du palais. C'est agréable mais trop éthanolique. L'eau rééquilibre l'ensemble autour du chocolat, du malt, une pointe d'ananas mais aussi pas mal de sel – sans modération, dommage -.
Finale : Puissante : Chocolat et un peu de grain. On retrouve des notes bien salées. La finale est déséquilibré, trop peu sucré, trop saline.

Commentaire : Un Whisky franc du collier. Sans eau, on ne fait qu'effleurer les saveurs mais est prometteur. L'ajout d'eau révèle une complexité légèrement plus élevée mais pas autant qu'espéré tout en réduisant son élégance. Le déséquilibre commence en bouche avec cette puissance iodée et se poursuit dans la finale où le sucré s'efface rapidement. Le nez est son point fort.

83/1002012

Savoureur

Aspect: Riesling
Nez: intensité faible à moyenne, alcool assez bien intégré, refermé au début et nécessite un quart d'heure d'aération pour s'ouvrir, fruité doux et acidulé (genre mélange de poires et groseilles), un peu poussiéreux (ambre), céréales frais
Bouche: intensité faible à moyenne, alcool bien intégré, début doux, puis acidulé et poivré à la fin
Finale: moyenne

Conclusion: Un whisky plaisant en mode "plaisir" mais difficile d'accès en mode "dégustation"

84/1002012

Jean-Michel

Couleur : Or pâle.
Nez : D'abord doux (47% ?) et marqué par de légères notes d'abricot. Puis apparaissent de très nets arômes d'infusion. Tilleul ou camomille ? A vous de voir. Chewing-gum "chlorophylle". Beaucoup plus intriguant que je ne l'aurais cru au départ.
Bouche : Se fait plus boisé à présent. Et encore plus plaisant. Le bois apporte des épices, mais l'ensemble est parfaitement maîtrisé. Juste une touche de cannelle, et une petite pincée de poivre gris. Et un joli duo aigre-doux miellé et vineux qui m'évoque les tous meilleurs sabayons.
Finale : Se fait plus sec, avec une note vivante d'orange amère.

Commentaire : Un Speysider vraiment très réjouissant fini dans un fût de vin doux ? Si tel est le cas, alors je suis réconcilié avec les doubles maturations.

87/1002012

Roblanza

couleur: or pâle
nez: pleine attaque sur la vanille d'une manière agréable, le thé, bois frais, des notes sucrées de miel frais, dont certains de massepain et de «rooibos»
goût: début de séchage, quelques épices avec du massepain à nouveau doux, en finale une marmelade d'orange, notes épicées de gingembre et quelques fruits caramélisés à la fin
89/1002012

Jbrice

Nez : Premier nez très particulier sur la colle à bois et le solvant. A l'aération, de belles notes de confiture de prunes et de vanille se dégage. Le solvant est toujours présent mais reste en fond sans jamais être désagréable. Après une longue aération, ça sent fort la confiture de fraises. Je n'avais jusqu'à présent, senti cela, que dans un Glengoyne 1972. Quelques épices et un peu de noix de coco en fond. On pourrait presque penser que c'est en fait un vieux grain..

Bouche : concentrée et puissante. Confite.

Finale : longue sur des relents épicés.

90/1002012

Canis_Lupus

Robe : Or jaune.
Nez : 1er Nez sur de la banane verte, peau de banane, puis évolue sur des notes de pomme/poire, un peu de gingembre et légèrement pâtissier. Ce nez perd progressivement de son expressivité au profit d’une présence alcooleuse.
Bouche : Très grasse, épaisse, fondue mais peu expressive. Huileuse, quelques épices et fruits secs.
Finale : Dans le prolongement de la bouche, chaleureuse, elle révèle des notes boisées.

Commentaire : Un whisky qui promet au démarrage, mais qui ne tient pas tout à fait sur distance. L’eau est à proscrire.

84/1002012

Amor57

Le premier nez est léger, vaporeux, éthéré. On est dans le domaine de l'alcool léger avec un fruité tout aussi léger. Oh ! Ce n'est pas agressif, mais entre ce nez et l'absence de nez, le chemin n'est pas bien long. Peut-être qu'un peu d'aération lui fera du bien ? Arrive d'abord une amertume tannique, suivie de fruits rouges (enfin, un arôme parlant !) et de pomme de terre crue. Avec encore plus d'aération, le boisé reprend le dessus, avec une agressivité déconcertante. Une touche de douceur est apportée par de la poudre d'iris. En bouche, l'attaque est directe et agressive. Et, en plus, l'alcool est brûlant, à tel point que je suis obligé de recracher immédiatement. Un deuxième essai ? Cette fois je m'attends à la brûlure de l'alcool mais le résultat n'est pas mieux : une forte âpreté tannique remplace l'amertume, juste tempérée par une (toute) petite pointe de fruits. La finale reste sur la même palette : âpreté, amertume de la réglisse et des rares fruits rouges.
Un whisky médiocre dans tous les domaines.

66/1002012

RX21

Couleur: Paille
Nez: Fruité sur le pamplemousse
Bouche: Jus d'orange et de pamplemousse, note d'anis
Finale: Moyenne avec adoucissement due à la dilution

83/1002012

Mapi

Couleur or pale avec des reflets bruns
Nez : le nez est tendu, simple. Il commence sur des notes de dissolvant et d'amande amère pour se terminer sur du cuir.
Bouche : la bouche est douce. Nettement fruitée, on a vraiment l'impression d'eau de vie de poire williams. L’alcool intervient comme exhausteur de goût.
Finale : la finale se déroule tout en douceur. La piqûre de l'alcool est très agréable. On termine sur des notes d'amande.

Un whisky un peu trop unidimensionnel.

85/1002012

Back

JM176855_1300_158.jpg