00524407_1300_158.jpg

Ardmore (The Whisky Agency) - 1992, Liquid Sun. Heavily peated - 18 ans - 49,1%
19F: 19E: 82/100


Ardmore 1992, Liquid Sun. Heavily peated

SessionID
(47/100 - 92/100)
Embouteilleur:
The Whisky Agency
Age:
18 ans
Taux d'alcool:
49,1%
Collection:
Liquid Sun
Détails bouteille:
distillation: 1992 embouteillage 2011
Brut de fût non filtré à froid
ex-bourbon
/209 bouteilles
Cote moyenne
82/100
(81,90)
Classe de prix:

19 notes available in English
Back

Blackmalt

Couleur vin blanc
Nez assez chaud en premier abord. Et très fruité par la suite. Dans le registre de la poire sucrée parfaitement mûre. Peut-être une odeur de pop-corn sucré tout juste chaud. Dommage qu'il ne soit pas plus riche et expressif. Après un temps à couvert, je n'ai pas une très bonne nouvelle. Il sent, c'est repoussant désolé, les chaussettes sales. C'est pas terrible tout ça ! Et heureusement que cet odeur est volatile ! Bien plus loin, je ressens une pointe d'exotisme derrière un décor à mon goût bien fade. Mais c'est tellement loin que s'en est difficile de mettre un nom et de donner un sentiment précis...
Bouche fluide et douce. Peut-être très très légèrement cendrée en attaque. Elle devient plus sucrée, piquante et résineuse par la suite.
Finale particulièrement plate et de longueur plus que moyenne.

Commentaire : Je n'ai pas accroché avec ce sample. Il aurait pu être bien fait, mais son manque de richesse et d'équilibre on fait que la note se casse la figure. C'est un whisky que je n'ai pas fini.
75/1002011

Jmputz

Couleur: Or
Un nez assez complexe, fait de thé amer et de notes fruitées assez austères. Une odeur assez difficile à définir mais intrigante et agréable flotte en arrière-fond. Des petits airs de gentiane. Ce whisky semble jouer dans un registre très particulier. Des notes d'herbe coupée apparaissent après aération.
La bouche est d'abord assez amère, cette impression de gentiane du nez semble se développer ici. Relativement complexe, elle mélange ces notes amères à des effluves plus fraîches d'herbe coupée séchée.
La finale est d'abord discrète puis monte légèrement en puissance, toujours sur cette dualité amertume-fraîcheur. Un goût de bonbon au miel semble apparaître au bout de quelques instants.
84/1002011

Jean-Michel

Couleur : Paille.
Nez : Phénolique et fruité. Mélange de poussière, de cendre froide, et de bonbon au citron (crocodiles Haribo, les jaunes). Et pas mal d’alcool, mais plutôt bien maîtrisé. Puis se fait plus complexe, devenant vraiment intéressant à présent. Des notes « sales » et fermières à la Brora (étable, crottin de cheval, huile d’argan) se mêlent à une jolie douce et discrète touche de caramel mou qui pourrait venir d’un refill butt. Légumes rustiques (toutes sortes de tubercules). Châtaigne.
Bouche : D’abord douce et crémeuse. La tourbe est quasi absente à ce stade. Ensuite, la tourbe se développe avec des arômes d’embrocation. L’alcool imprime sa présence (sans doute au-dessus de 55%), mais à aucun moment il ne se montre mordant. Puis on poursuit avec du zeste de citron vert, pour un ensemble plus savoureux encore.
Finale : Longue, elle est marquée par l’apparition d’une légère amertume végétale, et une touche d’anis.
Commentaire : Un beau whisky tourbé-fermier à l’ancienne qui demande un peu de concentration si on ne veut pas passer à côté.
91/1002011

Piazzolla

NEZ: pas très intense mais assez complexe. Marin et imperceptiblement fumé au 1er abord. Un peu piquant. Une tourbe légère apparaît progressivement. Citron confit. Oat cake. Pomme verte et menthe poivrée. Médicinal.
BOUCHE: attaque grasse, assez sucrée, puis fraîche et fruitée (citron confit). La même tourbe hyper discrète du nez. Très sympa. Un peu de réglisse. Sucré/salé.
FINALE: moyennement longue et en phase avec la bouche, la fraîcheur mentholée du nez en prime. Vieux cuir en rétro-olfaction.

Toujours pas fan de tourbe en ce moment, mais j’avoue avoir pris un certain plaisir cette fois. Un bel équilibre , une certaine complexité, pas mal !
87/1002011

Alexandre

Le nez débute sur une sensation étrange de pâte à modeler, suivie de peinture et d’agrumes. C’est un peu fort. On a aussi un peu de salé et de la cire. Un ensemble assez hétéroclite en somme. L’aération met tout cela en ordre, où une belle dominante de bois poussiéreux, faisant penser à une scierie, rehaussée de senteurs piquantes et médicinales (éther) se met en place. Le tout devient alors convenable, avant que l’aération continue son œuvre, en mêlant cette dominante à des pointes de tourbe et de céréale. L’eau le rend plus doux, et révèle des notes de fleurs capiteuses.

La bouche, légèrement aqueuse dans un premier temps, est céréalière et fermière, avec un peu d’agrumes. On doit attendre un peu avant que ce whisky dévoile son véritable potentiel, et mette en avant de puissantes notes fermières humides et rustiques, sans être pour autant dérangeant. C’est bien maîtrisé. On a également du chocolat au lait en attaque, mais aussi une pointe de minéralité en fin de bouche. L’eau met en avant les fruits rouges en attaque.

La finale, moyenne, est le théâtre d’une belle alliance entre les notes fermières de la bouche et la fumée de barbecue. L’aération permet à de subtiles notes végétales et minérales d’apparaître, laissant une sensation d’humidité. On garde un souvenir étrange d’amertume.

En conclusion, un whisky intéressant, présentant les notes fermières sous leur meilleur jour. J’aime bien.
86/1002011

Jolie_Grenouille

Couleur : Vin blanc
Nez : Alcool très présent. Quelques agrumes... Un peu de céréales. La dilution de change pas grand chose.
Bouche : Alcool toujours aussi présent. Toujours des céréales accompagnés d'une légère amertume. La dilution diminue cette amertume mais n'apporte rien d'autre.
Finale moyenne sur les céréales.
71/1002011

TTN

Couleur : paille.
Nez : Assez discret, d'abord floral, puis la présence d'alcool masque quelques peu les arômes de fleurs, de pomme, d'anis avec une très légère pointe de fumée.
Bouche : Réchauffante, bonbon acidulé aromatisé aux fruits rouges puis herbacé, note de géranium et de zeste d'orange.
Finale : Assez longue, asséchante, plutôt amère (note de café).
Impression générale : La bouche est plus expressive que le nez. Me fait penser davantage à un jeune malt provenant des Lowlands que l'on pourrait déguster notamment en ces périodes semi-estivales...
82/1002011

Johannes_Sauer

Couleur: Jaunâtre, jus de pomme clair, agréable et huileux.
Nez: Au début, un peu mordant et spritty. Plus tard, jolie chouette tourbe (fauteuils en cuir vieux) combiné avec écorces d'agrumes. Agréable, mais manque de complexité.
Bouche: Très piquant au début, un alcool fort (cask strength), un peu d'eau est nécessaire. Avec de l'eau encore un peu écrasante, de la fumée forte, mais aussi subnotes gênantes comme le pain rassis et de métal rouillé. Fruits non mûrs. Semble être très jeune pour moi.
Finition: Aussi métalliques, à long moyen et pas agréable. Un peu trop sur le côté aigre.
Devinettes: Mon sentiment est qu'il s'agit d'un jeune malt d'Islay, mis en bouteille indépendamment du fût.
Note: 64
Date: 29 Juillet 2011
64/1002011

Bpoujol

Robe paille.
Premier nez fruité. Bonbons à la poire et à la pomme. Sucré, sirop de fruits. Légère fumée en arrière plan.
Second nez moins exubérant. La fumée se fait plus présente.
La bouche est douce sur la tourbe et les fruits (fruits du verger et un peu de fruits exotiques).
Finale moyennement longue, moyennement intense sur la fumée et les fruits. L'alcool se fait légèrement sentir.
88/1002011

Sebou007

Couleur : Or pale
Nez : On commence avec de fines notes de citron, de fumée, de tourbe. Du charbon de bois, de l'ananas confit. Très joli nez, sucré mais équilibré. Un brin de réglisse, mais léger.
Bouche : C'est mou. On a l'impression de mâcher un bâton de réglisse. De la fumée, du citron (très dilué). C'est très imprécis. C'est boisé, aqueux.
Finale : Moyenne, sur l'amertume et la fumée.
Conclusion : Le nez est intéressant, acidulé, sucré et fumé. La bouche n'est pas du tout au niveau, très marquée par l'amertume, la réglisse.
81/1002011

Savoureur

Aspect: Riesling
Nez: Intensité moyenne à forte, alcool bien intégré, fromage (camembert, munster) (c’est très agréable pour ceux qui, comme moi, aiment ce genre de fromage), air marin, médicinal (antiseptique), fermier (paille dans étable), fumée et tourbe en arrière fond
Bouche: Intensité moyenne à forte, la fumée et la tourbe sèche dominent tout en laissant de la place aux arômes fermiers, marins et antiseptiques. Exactement l’inverse du nez
Finale: moyenne
Avec eau: Un peu moins intense en nez et en bouche, un peu d’amertume en bouche, j’aime moins avec eau
Conclusion: Un whisky intéressant et bien équilibré. Il lui faut du temps pour bien s’exprimer. J’aime bien.
92/1002011

Pompix

Toutes mes excuses pour ces notes plus que succinctes…

Au nez, plutôt doux (pâte d’amande), iodé (poisson) et sur le bois fumé. Ça a l’air plutôt top !
En bouche, superbe équilibre, belle présence d’une grande précision sur une remarquable et belle fumée, poisson fumé. C’est gourmand et bien fondu, mais manque un poil de complexité.
Joli Islay pas trop haut en alcool d’au moins 20yo ?
90/1002011

Mapi

Couleur jaune clair
Nez avec une pointe de fumée une belle fraîcheur d’algues. Une grande finesse. Très agréable. Très forte impression de Manzana (pomme verte)
La bouche est huileuse, presque à mâcher. Cela entraîne une petite perte de finesse et la disparition de la fumée. La manzana est très fortement présente, mais la pomme verte se compote. La texture est consistante et frise une certaine mollesse.
La finale est de longueur moyenne. Elle revient sur la fraîcheur. Le whisky retrouve du tonus avec le piquant de l’alcool. La fumée est de retour.
Sans cette impression de mollesse en milieu de bouche ce serait un très bon whisky. L’ensemble est toutefois très agréable et plaisant.
87/1002011

Dede

Couleur : Paille
Nez : Spécial, mais intéressant, il présente des arômes de tomme de brebis bien affinée mêlés d'une belle tourbe abondamment fumée. Une touche légèrement fruitée (poire, pomme) complète cet ensemble rustique mais de bon goût. Toujours aussi agréable lors de la seconde dégustation.
Bouche : L'alcool est bien intégré. Cette bouche est grasse, salée, fumée, avec des notes fermières dans la continuité du nez. Elle présente également un léger fruité (poire encore une fois). Pas d'évolution notoire entre les deux dégustations.
Finale : Assez longue, tourbée sans excès mais surtout fumée, avec toujours ces notes de tomme de brebis.
Conclusion : Un malt probablement jeune mais bien fait. La tourbe m'a paru plutôt continentale, pour ce que cela veut dire.

86/1002011

Arno

Le nez révèle un whisky tourbé. De la tourbe, et son cortège de fumée, d’herbes, de cuir, de poivre, de goudron. Je retrouve un peu de violette ou de cerise également.
La tourbe s’accompagne de notes céréalières, de fruits (pomme, prune ?) et de fines notes iodées et minérales (roche mouillée). Le tout est assez enivrant, et le côté fruité, assez frais, vient équilibrer la tourbe, qui finalement se fait assez discrète.
A l’aération, des émanations de levure qui m’ont un peu effrayé.

En bouche, c’est finalement le fruit qui ressort, sur la prune, ainsi que les fleurs (violette ? géranium ?), tout qui me fait penser à une eau de vie. Ensuite se décline la tourbe, légère, le cuir et le sel, le poivre et la fumée, pour finir plus sagement sur le bois sec, le café au lait et la roche. Très plaisant.

Soit un whisky peu tourbé, soit un tourbé jeune ? La bouche m’a beaucoup plu, avec une belle évolution, malgré des accents de jeune whisky, pas si déplaisants au final. Un petit peu d’âge en plus pour en faire un grand ?
86/1002011

Canis_Lupus

Robe : Pâle, vin blanc.
Nez : 1er nez acide, vinaigré, sûr, âcre. Des notes de pourriture, relent de poubelle. Puis passe par des notes herbacées. De temps en temps, une bouffée gourmande de fruit confituré arrive à percer pour s’évanouir aussitôt. Amertume. Et toujours ces désagréable relents de décharge qui gâchent le tout et vont même jusqu’à évoquer le purin.
L’eau harmonise ce nez, mais sans vraiment faire disparaître les notes désagréables. Toutefois, de belles notes florales et fruitées s’expriment enfin au point de réussir à embellir ce nez. Mais pas assez pour complètement faire disparaître les mauvaises odeurs.
Bouche : Très (trop ?) grasse, beaucoup de matière. On retrouve les notes désagréables perçut au nez, l’impression de manger dans une poubelle.
L’eau harmonise cette bouche mais on sent qu’il n’en faudrait pas beaucoup pour passer le seuil de la surdilution. Là encore, plus d’harmonie, mais sans parvenir à un résultat plaisant.
Finale : Sur les même notes que la bouche et le nez, elle devient astringente au fil du temps.
L’eau révèle une sorte d’amertume minérale et métallique. Beaucoup de fumée astringente au bout de quelques minutes.

Commentaire : J’ai déjà bu de mauvais whiskys, mais il était indéniable qu’ils étaient des whiskys. Là, je ne sais pas trop ce que j’ai eu dans mon verre. J’espère seulement qu’il ne s’agissait pas de jus de poubelle. Sans aucun doute l’un des plus mauvais alcool, tout types confondus, qu’il m’ait été donné de goûter. Et malheureusement, l’eau ne le sauve pas vraiment.
47/1002011

Dadamien

Nez: Débute doux et frais, fruité (fruits jaunes). Ensuite,
des touches de foins donnant sur une tourbe légère. Notes salées, maltées.
En bouche, de la tourbe douce, fruits jaunes et tropicaux, marin. C'est agréable et bien fait.
La finale est dans la même lignée.
85/1002011

ALouis

Couleur : Jaune Paille
Nez: Attaque sur une tourbe médicinale, des agrumes, du poivre, des épices et de la pâte d’amande.
Avec un peu d’eau, il devient moins tourbé et plus fruité/épicé/floral.
Bouche: Un mélange original de caoutchouc, de tourbe et de fruits.
Un peu de chocolat en fond.
Avec un peu d’eau, le caoutchouc disparait, la tourbe devient très discrète et les fruits et les épices se renforcent.
Finale longue sur la tourbe et le chocolat.
Un whisky très original et réussi.
89/1002011

RX21

Couleur: Paille
Nez:Iode, Senteur marine
Bouche: Sel, coquillage, fumée après dilution, citron
Finale: Tourbe lègère
85/1002011

Back

JM156617_1300_158.jpg