00523678_1300_158.jpg

Talisker ( Officiel) - 10 years - 10 ans - 45,8%
 alt=12F: 6E: 84/100


Talisker 10 years

Forum
Embouteilleur:
Officiel
Age:
10 ans
Taux d'alcool:
45,8%
Collection:
Classic Malts
Détails bouteille:
Cote moyenne
84/100
(84,13)
Classe de prix:

6 notes available in English
Back

Jean-Marie Putz

Un nez assez agréable avec de légers relents fermiers (foin mouillé) et des notes maltées avec d'assez fortes réminiscences de tourbe et de sel.
En bouche, c'est l'orge maltée qui semble prendre le dessus avec une assez bizarre impression de levure qui qui se mêle à des relents de tourbe assez discrets. Un whisky agréable mais sans trop de relief ni fioritures.
La finale est relativement longue et ce malt laisse d'agréables souvenirs de malt et de mer. Des notes de café apparaissent au bout d'un moment.
Quelle surprise de constater qu'il s'agit du Talisker 10 ans. Dans mes souvenirs il était nettement plus spectaculaire. Alors aération? Impossible, il s'agit d'une nouvelle bouteille. Probablement l'habitude de déguster des whiskies plus vieux (et plus chers...)
79/1002008

Jean-Marie Putz

Un nez assez puissant, de tourbe mêlée à du chocolat amer donne le ton de la seconde dégustation. Décidément Talisker est une des plus grandes réussites dans le monde du single malt.
En bouche, l'impression de chocolat fait place à d'intenses relents de fumée tourbée épicée.
Une finale assez longue couronne le tout. Une très grande bouteille.
88/1002004

Louise Mélin

Nez: frais, salin. Du minéral, de l'iode, et une légère fumée. Très agréable.

Bouche: dommage, on ne retrouve pas la salinité en bouche. C'est sucré et plus conventionnel. Texture crémeuse.

Finale: retour de la fumée, tout en douceur.

85/1002017

Dede

Batch 2012

Couleur : Or

Nez : Puissant, expressif, très iodé, poivré mais pas agressif, et abondamment fumé. On sent également quelques notes de sherry. L'air de rien, c'est joliment complexe, et vraiment plaisant.

Bouche : L'attaque est franche. Il fait preuve d'une belle puissance en bouche, avec toujours l'iode, la fumée. Cependant, la marmelade d'orange amère vient apporter une touche de douceur sucrée équilibrant cette déferlante maritime. Le poivre se fait relativement discret même s'il continue de taquiner le palais.

Finale : Son intensité retombe vite, mais elle demeure malgré tout assez longtemps en bouche. Salée, avec toujours ces notes d'oranges amères, du citron aussi.

Conclusion : Un must have, indispensable dans tout bar. Vais m'en racheter quelques caisses. A mon goût, écrase bien des malts plus vieux et plus chers.

88/1002013

Jean-Marie Putz

La tourbe, le sel et la mer envahissent le nez, complétées par de belle notes épicées.
En bouche, la tourbe se mêle à la fois à des notes douces de miel et à de belles notes salées et maritimes. Une belle complexité, toute en douceur, sans acidité.
La finale est intéressante, et confirme l'impression laissée en bouche, avec un brun de fumée vers la fin.
84/1002005

Jean-Marie Putz

Encore un beau malt des Iles. Sans la prédominance de la fumée si caractéristique de l'Ile d'Islay, ce whisky de l'Ile de Skye n'en garde pas moins le caractère marin et les notes tourbées. un grand plaisir dès l'abord.

84/1002003

Pépé

Que c'est marin tout çà. Du sel et des algues. Quelque chose comme du caoutchouc aussi. C'est toujours avec le plus grand des plaisirs que je glisse mes narines au-dessus d'un verre de cette distillerie.
Puis arrivent assez vite des fruits (pomme et banane) qui s'installent de plus en plus, malheureusement. Ils relèguent au second plan le joli marin aperçu précédemment.

En bouche, une texture assez aqueuse et un liquide fort en alcool, pas gagné quoi !
Puis c'est sucré et le côté marin re-surgit petit à petit. Yes.

Finale agréable et longue.

C'est celui qui m'a fait plonger dedans ! Un whisky toujours agréable, mais la découverte d'autres malts en révèlent quand même les faiblesses ... mais je t'aime toujours quand même, vieux loup de Skye.

85/1002015

Alexandre

Le premier nez est sur la céréale, le malt et l'iode, avec une petite pointe de violette. Assez discret, bien plus que dans mes souvenirs, ce nez s'ouvre ensuite sur la céréale, allant suite à l'aération sur des notes de fruits légers et frais, comme une pomme bien juteuse. Suite à cela, une belle puissance marine commence à chatouiller les narines. Le poivre est bien présent et bien balancé avec des notes salées : de l'iode, du marin, des marais salants, de l'algue marine... Bref, un petit récital autour des saveurs salées. Un nez bien puissant, bien charpenté, mais qui met du temps à s'installer convenablement. L'aération poursuivant son oeuvre, on a droit à un petit virage vers des notes fermières, un mélange de ferme et de marin, aussi étrange qu'agréable.

La bouche confirme le nez. Débutant sur la céréale, elle fait rapidement place à une tourbe somme toute discrète, avant l'apparition en masse du sel, du poivre et des épices. Assez sèche est bien puissante, cette bouche va inexorablement suite à l'aération vers des notes toujours plus iodées et poivrées, même si du chocolat noir tente de s'y immiscer. C'est certes assez linéaire, mais c'est convenablement exploité. Un peu monolithique, mais sans plus, les épices et le poivre ayant le mérite d'empêcher de s'ennuyer.

La finale est longue, sur la fumée et une pointe d'iode. Du poivre se montre ensuite, faisant apparaître un mélange de fumée et de poivre pas des plus agréables. On garde ensuite un souvenir de chocolat noir aux arômes de sel bien plus sympathique.

En conclusion, un whisky atypique, bien construit et bien puissant. Pas le plus fin et le plus complexe du monde, mais il est au rendez-vous, n'offrant aucun défaut rédhibitoire. Un passage obligé pour l'amateur en quête de découverte d'un profil vraiment à part.
85/1002011

Antoine

Sel , poivre, mer et montagne, rond et soyeux, fort et rugueux, robuste et langoureux, toujours présent à tous les moments de la dégustation, une réelle redécouverte pour moi, car il a été:
un le malt qui m'a fait hésiter sur les singles malts étant plus jeune,
deux celui qui m'a ouvert la voie des papilles.
79/1002006

David Kreb

MMmmm, ça fleure bon. . . . C’est sec, ça y a pas de doute, fin et équilibré. La tourbe est de suite perceptible mais pourtant, sans être en retrait, son doux parfum subtil s’exalte tout en finesse. Céréales, boisé léger, cerise griotte, puis en approfondissant un peu (pas tellement non plus !) on prend le large. . . Ouais, y en a aussi ! L’iode, les algues, des effluves mentholés presque médicinaux, un peu comme notre bonne vieille pommade ; le VICKS VAPORUB. Mais y a pas que ça ! Non, y a des épices aussi, légèrement piquantes. . .
En bouche les céréales et le duo boisé/fumée prennent le dessus. Elle se révèle assez sèche, toutefois bien équilibrée, avec de l’arôme végétal (foin sec) et de poire Williams.
Une finale moyenne, sèche avec une dominante fumée, le malt est fondu et on dénote une impression métallique (ça doit être mes plombs qui s’décollent !!!!!)
Vraiment surprenant et en plus abordable. . .
84/1002006

Dede

Couleur : Or à reflets cuivrés
Nez : Des arômes poivrés viennent immédiatement picoter les narines, ainsi qu'une senteur iodée. On retrouve ensuite une certaine douceur miellée, la céréale fumée ainsi qu'un soupçon fugace de vanille et un très léger fruité de pomme.
Bouche : L'attaque est relativement douce, sur l'iode, puis l'ensemble prend de l'ampleur. Une bouche très maritime, avec en plus le léger picotement des épices et une légère amertume fumée.
Finale : Assez longue mais relativement peu intense. C'est le poivre qui parle en premier avant de céder la place au effluves marins, au miel et à une fumée légère. On retrouve cette légère note de pomme relevée eu nez.
Conclusion : Un bon whisky certes, mais beaucoup moins puissant et explosif que dans! mon souvenir, moins fumé aussi. Ceci dit, la rapport qualité/prix de cette bouteille que l'on continue de trouver un peu partout à moins de 30 euros demeure imbattable.
75/1002008

Dede

Couleur : Or
Nez : Puissant et expressif, très coastal, avec beaucoup d'iode, une bonne dose de poivre, et une belle tourbe fumée qui soutient l'édifice sans le dominer. Un bel équilibre s'instaure avec des notes plus douces de pommes vertes acidulées et de sherry sec.
Bouche : L'attaque est douce et sucrée, puis la puissance de Talisker se retrouve, iode, sel, fumée et poivre explosant en bouche sans que l'alcool ne soit jamais agressif. On retrouve également les notes de pomme décelées au nez et une certaine douceur de miel, ainsi qu'une touche de fraîcheur camphrée.
Finale : La tourbe revient d'abord au premier plan, très présente aussi à la retro-olfaction, avec l'iode et le poivre, mais des notes plus gourmandes de miel sont également présentes.
Conclusion : Une véritable redécouverte d'un malt qui classique qui m'a bluffé tant il paraissait moins bon dans mon souvenir. Ce batch 2009 est vraiment une belle réussite.
87/1002010

Back

JM176826_1300_158.jpg