JM156586_1300_159.jpg

Tobermory (Ian McLeod) - Ledaig 31 years - 31 ans - 54,8%
 alt=2F: 92/100


Tobermory Ledaig 31 years

Forum
Embouteilleur:
Ian McLeod
Age:
31 ans
Taux d'alcool:
54,8%
Collection:
Chieftain's Choice
Détails bouteille:
distillation: 04-1973 embouteillage 04-2004
Brut de fût non filtré à froid
Sherry Hogshead
fût nr:1710
/114 bouteilles
Cote moyenne
92/100
(92,00)
Classe de prix:

Back

Jean-Michel

Couleur : Acajou poli
Nez : Riche et profond. Organique. Vieux bois et fruits cuits. Pâte de fruits. Confiture de cerises noires. Cette superbe association entre la forte extraction boisée et une sucrosité malgré tout encore acidulée qui rend ce type de nez si "tentalisateur", pris entre des arômes de terre grasse, de bois humide qui brûle, et de fruits trop cuits. Et un petit After Eight qui s'est perdu en chemin. Franches notes de café. On sent la présence d'une belle liqueur, façon Kahlua ou crème de noisette. Nougatine.
Bouche : Tout de suite crémeuse et gourmande. Gras et satisfaisant comme une liqueur de cacao, un Alexandra. Puis se fait plus sombre, plus âcre. La fumée du bois humide qui se consume revient en force, mêlée aux arômes d'une bouchée de chocolat noir fourrée d'une ganache à l'Armagnac, marquée par l'amertume et cette acidité qui signent les grands crus de cacao. de plus en plus de bois brûlé et de terre grasse maintenant, pour un profil plus rustique. Et un équilibre alcoolique qui ne sera pas pris en défaut.
Finale : Longue, asséchante, marquée par un boisé qui finit par être passablement envahissant.
Commentaire : Un whisky consistant et nourrissant, intensément organique, peut-être pas tout publique. J'aime. 91 points.
91/1002011

Dede

Couleur : Acajou

Nez : Tourbé, suave et organique, un rien fruité, en un mot comme en cent, complexe. Plein de fruits séchés (abricots secs, figues sèches), d'odeurs de sous-bois, d'humus, de bois pourrissant, de fumée grasse et un peu industrielle (vous avez déjà fait brûler une traverse de chemin de fer ?), de viande séchée (viande des grisons), de vinaigre balsamique. Enorme. Après une longue aération sauce soja, champignons noirs et chocolat noir.

Bouche : Dès l'attaque, on sent que l'on a affaire à du lourd. La tourbe est plus directe qu'au nez, avec une belle fumée qui enrobe un cœur cacaoté mêlé de notes acidulées, comme une griotte (chocolat noir enrobant une cerise à l'alcool) ou des orangettes. Non, une griotte et des orangettes. Puis viennent des notes viandées, encore de la sauce soja avant le retour de la fumée et du chocolat. C'te claque !!

Finale : Assez longue, mais on en voudrait encore plus, mélange de boisé/tourbé et de notes acidulées.

Conclusion : De la balle. Rejoint illico presto la liste des grands peaty sherry, à côté du Pe1 et du Lagavulin 21yo.
93/1002011

Back

JM187110_1300_158.jpg