JM197269_1300_158.jpg

Dailuaine (Samaroli) - 1981 - 26 ans - 45%
12F: 85/100


Dailuaine 1981

BT2009
Bouteille proposée par:
amor57
nr:
2009-9
Embouteilleur:
Samaroli
Age:
26 ans
Taux d'alcool:
45%
Détails bouteille:
distillation: 1981 embouteillage 2007
fût nr:2166
/289 bouteilles
Cote moyenne
85/100
(85,17)
Classe de prix:

Back

ALouis

Couleur: Or soutenu, à reflets ambrés. Nez: Nez ample et suave. Parfumé, floral et sucré. Les fruits viennent dans un 2éme temps, raisin (muscat), pomme, agrume et banane. Belle fraîcheur. Superbe. Bouche: Douceur, bonbon, toffee, épicé et des notes vineuse. Joli contraste entre un nez frais, sur le fruit et les fleurs et une bouche chaleureuse, plus boisée et épicé.
89/1002009

Bugsbunna

Nez plutôt avenant et apéritif, sur la cacahuète, la violette et la fumée. Bouche tendre, plus sucrée que prévu (sucre de canne), un peu fuyante par excès de dilution, boisée sans amertume excessive, avec un petit côté artificiel. Un peu fade et court. Un peu décevant après ce nez assez prometteur.
80/1002009

Canis_Lupus

Robe : Or jaune. Nez : Végétal, aromatique, menthe, anis, miel. Un peu de fruit à l’aération, peut-être sur la pêche de vigne. Bouche : Tout d’abord, un peu comme une anisette très diluée. Très légère brûlure d’alcool. Amertume discrète. Touche de gin. Conifère (bonbon à la sève des Vosges ?) Finale : Insaisissable, évasive, quelques vagues sur la cendre froide, astringente, bâton de réglisse surtout.
80/1002009

Canis_Lupus

Robe : Or jaune Nez : D’emblée, une petite pointe alcooleuse qui chatouille les narines. Une note végétale, puis franchement pâtissier, sur la génoise. Du fruit à l’aération puis retour sur la génoise, avec un passage sur la charlotte au fruit (entre la poire, la pêche et la mandarine). Un nez très agréable, charmant et charmeur, un peu joueur mais pas espiègle. J’aime vraiment bien. L’ajout d’eau fait exploser le fruit sur la nectarine jaune à l’aération, alors qu’un côté végétal prend le dessus à la repose, au détriment du côté pâtissier qui devient sous-jacent. Bouche : Attaque assez nette mais relativement douce, à la fois bonbon au fruit acidulé, voir pétillant, et un cocktail au vin pétillant, comme un kir pêche mais version whisky, vin de pêche même, à la réflexion. Une impression de jeunesse sans débordement, une vivacité contenue et de bon aloi, le tout plutôt bien fondu et pas dénué d’harmonie, même si chaque constituant reste bien discernable. L’ajout d’eau amoindrit assez vite ce côté acidulé/picotant, mais améliore le fondu et arrondi l’ensemble. Finale : C’est un long et progressif déclin de la bouche, sans rupture, un atténuement dans la fumée qui emplit bien la finale. L’ajout d’eau harmonise beaucoup cette finale.
87/1002009

Corbuso

Couleur: Paille. Nez: Très fruité, doux, avec quelques notes herbacées, sur la mangue et la papaye. Bouche: Doux, moelleux, très fruité, relativement doux, sur les fruits tropicaux et une légère note fumée. La finale s'efface très rapidement.
83/1002009

Jean-Michel

Encore un qui a bien progressé entre deux dégustations. Couleur : Paille Nez : Superbe. Je parierais sur un first refill sherry. Très expressif. Pain d'épices plein d'épices et fraîchement tranché. Douceur d'une croustade aux pommes (la cannelle ne manque pas) et acidulé d'une tarte aux quetsches. Douceur et piquant du gingembre confit. Enivrant comme un vieux vin. Après une attaque aimablement fruitée, mais qui n'en fait pas des tonnes, il se passe quelque chose d'étonnant au sens propre du terme. Cette attaque gentillette libère une langue de napalm réglissée et amoniaquée effroyablement salée. J'en ai des frissons, mais p'tain que c'est bon ! D'autant que le fruit ne s'est pas enfui, toujours présent, évoluant sur l'orange sanguine et le pamplemousse rose. Et surtout, la goyave rose (qui, comme chacun sait, est infiniment plus savoureuse et crémeuse que la blanche). C'est gras, monstrueusement savoureux, d'un équilibre redoutable grâce à une exploitation optimale d'un petit degré (à mon avis moins de 46%). Une sécheresse boisée, sur la mine de crayon et l'orange amère, arrive en finale, mais le voyage est magnifique. Parmi les "bonnes notes" de ce blind, il y'a ceux que l'on rêverait d'avoir chez soi, et ceux que l'on a simplement jugé objectivement bon. Pas la peine de vous faire un dessin pour dire dans quelle catégorie je range celui-ci.
92/1002009

Jmputz

Très joli nez, agréable complexité. De la vanille à laquelle s'ajoutent au fur et à mesure divers fruits mûrs. Et une touche d'acidité en finale qui lui confère une jolie fraicheur. La bouche est d'abord agréablement acide avant d'évoluer vers le fruit mûr aussi. La bouche est agréable mais on aurait aimé y trouver une plus grande complexité, conformément à ce que semblait annoncer le nez. La finale est assez longue et oscille entre le fruit mûr et la vanille.
82/1002009

PatGVA

Nez Pomme verte, mirabelle, lactique, viandé, menthe, beurre Bouche beurre, toast, pêche, abricat, tilleul, camomille. Finale Court céréale
81/1002009

Pompix

Au nez, des fleurs, du nougat, herbes séchées et olive. En bouche, attaque sur le caramel, céréale. Finale assez amère.
87/1002009

RX21

Couleur: Or huileux Nez: Chataîgne Bouche: amande , chataîgne Finale: assez courte, légère acreté
86/1002009

Savoureur

Aspect: Jaune paille, jambes qui s’écoulent lentement Nez: Moyennement intense, alcool bien incorporé (nécessite quand-même quelques minutes d’aération), „wash“ qui disparait à l’aération, céréales, malt, fraicheur citronée, thé noir Bouche: Doux et en même temps expressif sur les mêmes aromes qu’au nez avez une sècheresse bien dosée qui s’ajoute Finale: Courte à moyenne, sèche au début, sucrée à la fin Avec eau: Nez et bouche perdent en intensité
87/1002009

TTN

Vieil or Nez très complexe. J'y perçois des céréales des fruits rouges (cerise), de l'abricot, du vernis à ongle des herbes aromatiques (bouquet garni) de la menthe, une pointe de fumée. Bouche douce et expansive. Là encore ça commence par les céréales et le sucre puis les fruits rouges (mûres, cassis), de la menthe fraiche et du chocolat. La finale se prolonge longuement sur les mêmes arômes. Un malt équilibré et mature que je situerai plutot dans les Highlands.
88/1002009

Back

00523943_1300_158.jpg