JM156631_1300_158.jpg

Tamdhu (Jack Wieber) - The Cross Hill 1988 - N.A.S - 47,9%
13F: 86/100


Tamdhu The Cross Hill 1988

BT2009
Bouteille proposée par:
Savoureur
nr:
2009-2
Embouteilleur:
Jack Wieber
Taux d'alcool:
47,9%
Collection:
The Cross Hill
Détails bouteille:
distillation: 1988 embouteillage 2998
fût nr:4286
/266 bouteilles
Cote moyenne
86/100
(85,62)
Classe de prix:

Back

ALouis

Couleur: Or, à reflets dorés. Jambe grasse. Nez: Equilibré et fin. Sur les épices, un refill sherry avec son toffee et ses fruits secs, fondus avec les céréales, des notes florales et vineuse. Bouche: Sucré, amande et épices. Bouche fine et complexe. Alliance sucré/salée, mais en retrait par rapport au nez.
86/1002009

Amor57

Le nez est fruité, fromager, très fromager même. Quelques épices apparaissent, puis du caoutchouc, pas le caoutchouc brûlé de la tourbe, non, le caoutchouc frais des bottes neuves... Puis du boisé, vraiment mystérieux. A l'aération il devient encore plus boisé, légèrement fumé puis des agrumes font un petit signe mais de loin, un peu de térébenthine. De plus en plus dubitatif que je suis. Après une longue aération, il devient superbement équilibré, minéral, complexe. En bouche, l'attaque est douce puis arrive une explosion de menthe et d'épices, d'eucalyptus. Un peu de sel et d'iode, un alcool présent mais non gênant complète ce tableau. La finale intense et d'une belle longueur, après un bref passage alcooleux se développe sur la menthe, le beurre d'escargots, le romarin et une certaine douceur. Une lente décroissance termine cette dégustation.
87/1002009

Bugsbunna

Nez frais, dense, un peu trop phénolique mais pas désagréable, sur l’abricot, l’épeautre, la noisette et le curaçao. Devient progressivement plus herbacé. Bouche boisée, avec une amertume un peu excessive, et moins fruitée que le nez (abricot, écorce d’orange), avec un biscuité léger. Quelques saveurs animales (jus de viande) viennent rehausser le tout. Finale sur l’écorce d’orange, un peu poudrée, voire terreuse, et une chaleur imparfaitement maîtrisée. L’eau fait du bien à ce whisky : un fumet appétissant de viande vient soutenir le nez, tandis que la bouche s’arrondit et s’adoucit, devient moins amère et mieux équilibrée. La finale s’affine sur la céréale, façon Speyside.
85/1002009

Canis_Lupus

Robe : Or jaune Nez : Complètement sur les fruits, confiture, compote, fruits confits. Pointe de menthe verte. Abricot. Très beau nez qui donne envie, comme j’aime. Devient encore plus expressif avec quelques gouttes d’eau. Bouche : La bouche est complètement dans le prolongement du nez. Petite pointe d’alcool qui vivifie l’ensemble. L’ajout d’eau marie encore mieux les arômes. Finale : La encore, on reste sur les même notes avec une petite amertume bien dosée qui virilise le tout. Comme si on avait ajouté les noyaux des fruits. L’amertume s’estompe avec l’ajout d’eau
87/1002009

Canis_Lupus

Robe : Or jaune Nez : Légèrement sur le fruit jaune, évanescent, peut-être une infime pointe de citron jaune. Puis se développe, pâtissier, et prune jaune. Bouche : En accord avec le nez, un peu saponifiante, champoing, une amertume douce. Finale : Infime soupçon de fumée, herbes aromatiques.
82/1002009

Corbuso

Nez: Léger, frais, fruité, fumé, légèrement herbacé. Bouche: Boisé, épicé, un peu "brut", floral et sur les feuilles de tabac humides. La finale est courte à moyenne, légèrement épicée, sur les feuilles de tabac humides, avec un peu de coing
83/1002009

Jean-Michel

Couleur : Or moyen Nez : Je suis tout de suite séduit. Ca sent bougrement bon. Beaucoup de volume, du coffre, du sérieux. Le fruit charnu domine. Epais et velouté comme un nectar d'abricot. Fruité comme un vin doux naturel (Monbazillac, Moscatel). Beaucoup d'épices douces (muscade). Petite pointe de solvant. Gâteau de marron (avec une touche de moka, comme il se doit). Très "Murray Mc David" dans le style. Bouche : Encore meilleure ! La douceur un peu lourde du nez est formidablement équilibrée par une belle acidité, comme pour un bon liquoreux. Jus de pamplemousse rose sucré. Fruits confiturés (prunes, fraises) et sucre cuit. Finale sur le thé à la menthe sucré.
89/1002009

Jmputz

Un bien agréable nez, une pleine corbeille de fruits mûrs avec tout le plaisir d'un excellent bonbon acidulé en arrière-plan. Fraicheur et plaisir sont au rendez-vous. En bouche, cette belle fraîcheur apparaît en premier lieu, rapidement accompagnée de belles notes légèrement amères (moisette, noix de cajou) pour revenir en force sur le jus d'oranges mûres, avec cependant un filet de citron ajouté... Un peu d'acidité par derrière l'explosion fruitée et les soupçons d'amertume lui donne une belle complexité également. Magnifique. La finale est toute en fraîcheur, bien que légèrement en retrait par rapport au nez et à la bouche.
87/1002009

Laphroaig-c_moi

Au nez je n'ai pas grand chose pour commencer, le whisky est long à s'ouvrir. En tout cas ça a l'air plutôt du genre subtil. Progressivement arrivent un peu de miel, de foin, de cire. Confirmation : on est bien sur le registre de la finesse. On est dans un champ de fleurs. Puis les fruits arrivent (fruits jaunes). La bouche, bien que riche et chaude, est délicate et très douce, en reprenant les arômes du nez. Un peu alcooleuse en finale. Le whisky semble avoir un potentiel qu'il ne dévoile pas totalement, il est comme "retenu" par un voile de douceur très agréable mais qui l'enferme un peu. L'ajout d'eau n'apporte pas grand chose et ne vient pas totalement briser ce "voile". Je suis curieux de le regoûter après quelques semaines d'oxydation de ce qui reste dans le sample.
88/1002009

PatGVA

Nez crème, beurre, giroffle, cuire, cire, chêvrefeuille, chocolat, gingembre, curcuma, orange Bouche orange, poivre, banane, gingembre, beurre, Finale court, brûlant, orange, menthe, terreux,
80/1002009

Pompix

Au nez, caramel brûlé, pain d'épices, fruits secs, résine. En bouche, semblable au nez, vernis. Finale longue et chaude.
87/1002009

RX21

couleur: or nez: cire, fruit et pâte de fruit après dilution bouche: gourmande sur le nougat et le miel finale: moyenne
87/1002009

TTN

Doré Nez doux et ample, immédiatement sur le miel et les fruits gorgés de sucre, la vanille et les solvants. Les aromes se fondent bien entre eux. La bouche est ronde douce et sirupeuse avec une prédominance sur les fruits murs et de bonnes notes de cacao. Le malt s'asséche en finale et devient plus amer. Un malt qui provient probablement du Speyside auquel je préfére le nez à la bouche. Ma première expérience avec ce malt m'avait laissé une meilleure impression...
85/1002009

Back

JM176843_1300_158.jpg