Page 2 sur 2

Re: Estimations - Les clefs

Publié : 01 févr. 2022, 11:22
par sagara-kun
On oubliera pas que pour beaucoup ici et ailleurs, plus c'est cher plus c'est bon.
Donc une bouteille qui ne les intéressait pas à 200€ car pas terrible va les intéresser à 600€. Si elle dépasse les 1000€ ? Une licorne, il me la faut, et je suis prêt à défendre bec et ongle que c'est le meilleur whisky de l'année.
On peut d'ailleurs juxtaposer ça au corolaire: une bouteille ne peut pas être bonne si elle n'est pas chère.

On n'oubliera pas non plus l'impossibilité d'acheter une bouteille chère et de dire qu'elle est mauvaise, car après tout, nos goûts sont fantastiques, même quand on ne la goûtera jamais.

Si tu acceptes cette courbe de linéarité, ta vie sera plus simple, et tu n'auras même plus à t'embarasser à avoir un avis sur le liquide.

Re: Estimations - Les clefs

Publié : 01 févr. 2022, 13:09
par cosinus
cthulhu a écrit : 01 févr. 2022, 10:17
cosinus a écrit : 31 janv. 2022, 18:32Et effectivement quand tu as déjà gouté une bouteille et, ainsi, connaissant sa qualité, c'est beaucoup plus facile de se positionner et d'estimer sa valeur ou plutôt de définir le prix que tu es prêt à mettre.
C'est aussi beaucoup plus peine perdue. Si tu l'as goutee, il y a de fortes chances que d'autres l'aient aussi goutee et aient aussi revu "le prix qu'ils etaient prets a mettre" a la hausse. Rendant ta limite caduque. :lol:
Pas nécessairement, quand tu goûtes un whisky tu estimes sa qualité par rapport à tes gouts personnels et par rapport à ce que tu as déjà gouté. Il y a donc autant d'échelles valeurs que de personnes. Ainsi cette limite peut varier énormément d'une personne à une autre et que ce soit en positif ou en négatif ;-)

Re: Estimations - Les clefs

Publié : 02 févr. 2022, 09:20
par elskling
cosinus a écrit : 01 févr. 2022, 13:09
cthulhu a écrit : 01 févr. 2022, 10:17
cosinus a écrit : 31 janv. 2022, 18:32Et effectivement quand tu as déjà gouté une bouteille et, ainsi, connaissant sa qualité, c'est beaucoup plus facile de se positionner et d'estimer sa valeur ou plutôt de définir le prix que tu es prêt à mettre.
C'est aussi beaucoup plus peine perdue. Si tu l'as goutee, il y a de fortes chances que d'autres l'aient aussi goutee et aient aussi revu "le prix qu'ils etaient prets a mettre" a la hausse. Rendant ta limite caduque. :lol:
Pas nécessairement, quand tu goûtes un whisky tu estimes sa qualité par rapport à tes gouts personnels et par rapport à ce que tu as déjà gouté. Il y a donc autant d'échelles valeurs que de personnes. Ainsi cette limite peut varier énormément d'une personne à une autre et que ce soit en positif ou en négatif ;-)
Le corollaire du danger des enchères, l'incident déclencheur de la chasse à la licorne, c'est d'avoir goûté à une vieillerie et d'avoir tellement aimé qu'on en développe une obsession. Le trigger peut venir d'un split - comme ici, sur le forum, autrefois, lorsque Régis pouvait splitter du PE Celtic Label, ou il n'y a pas si longtemps encore, moi qui splittais du Glendronach 72 ou du Laphroaig 10 Bonfanti, ou encore jadis les masterclasses du Live, celle sur Brora/OldClynelish a notamment largement contribué à étendre ma frénésie pour les vieux Clynelish. Le trigger le plus dangereux, à mon avis, ce sont les festivals de vieux whiskies (Limburg, Old&Rare, Rotterdam, etc.). Exemple parmi d'autres: j'y ai découvert le Strathisla 15y Pinerolo Deluxe Thistle (chaque terme a son importance pour bien cerner la référence exacte), que j'ai adoré, et du coup j'ai été obsédé par l'idée de la trouver. Ce ne fut pas une mince affaire, mais j'ai fini par la trouver (et l'ouvrir, et la déguster) - le prix était-il déraisonnable? Je ne sais pas, j'ai estimé en tout cas que pour réitérer à loisir l'expérience et le plaisir de sa dégustation, j'étais prêt à y mettre le prix affiché. Et je ne le regrette pas. Il faut prendre en compte aussi la lassitude de rester bredouille, les échecs répétés de la chasse ou de l'outbdid incessant, bref, quand on finit par trouver la bouteille après tant d'efforts, on est si près du but qu'on se raisonne pour payer plus cher que ce qu'on pensait initialement.

A l'inverse, le fait de goûter en festival ou les splits permettent aussi parfois de démystifier certaines bouteilles dont la notoriété laisse penser qu'elles sont indispensables (l'équivalent de la Rolex à 50 ans :whistle: :lol: ). Quelqu'un avait splitté ici il y a qq années le Talisker 82 sherry - à l'époque déjà je voulais me payer cette bouteille aux enchères (mais elle m'échappait sans cesse, je mettais 600, elle finissait à 610, puis 650, elle finissait à 660, etc.), notamment parce qu'elle avait une belle réputation et que Serge l'avait noté 93... mais sans descriptif (juste la note, et là sans savoir comment goûte le whisky, t'es pas très avancé finalement). Bref, je goûte enfin grâce à ce split, et je réalise que c'est plutôt soufré, et que cette note me dérange, oui c'est bien bon, mais c'est ne pas un whisky sur lequel je suis prêt à dépenser trop. Du coup, j'ai abandonné l'idée d'acquérir cette bouteille, alors qu'entre temps certains sont prêts à mettre le double ou plus.

Re: Estimations - Les clefs

Publié : 02 févr. 2022, 09:29
par elskling
sagara-kun a écrit : 01 févr. 2022, 11:22 On oubliera pas que pour beaucoup ici et ailleurs, plus c'est cher plus c'est bon.
Donc une bouteille qui ne les intéressait pas à 200€ car pas terrible va les intéresser à 600€. Si elle dépasse les 1000€ ? Une licorne, il me la faut, et je suis prêt à défendre bec et ongle que c'est le meilleur whisky de l'année.
On peut d'ailleurs juxtaposer ça au corolaire: une bouteille ne peut pas être bonne si elle n'est pas chère.

On n'oubliera pas non plus l'impossibilité d'acheter une bouteille chère et de dire qu'elle est mauvaise, car après tout, nos goûts sont fantastiques, même quand on ne la goûtera jamais.

Si tu acceptes cette courbe de linéarité, ta vie sera plus simple, et tu n'auras même plus à t'embarasser à avoir un avis sur le liquide.
ça me rappelle la pub de Renault il y a quelques années: "pas assez chère, mon fils" :lol:

En tout cas, c'est un phénomène qui va de pair avec l'inflation constante des prix. Je nuancerais quand même un peu - si beaucoup d'amateurs néophytes sont susceptibles de rentrer dans ce genre d'engrenage, il ne faut pas oublier que les amateurs plus expérimentés que nous sommes ici sont également enclins à succomber au FOMO (Fear of missing out): je parie que la plupart ici ont déjà acheté une bouteille sans l'avoir goûtée, souvent en raison d'un bouche à oreille favorable, d'un buzz lié à la rareté ou la qualité supposée du jus, etc. juste parce qu'on se doute qu'on n'aura pas l'occasion de la trouver si on ne l'achète pas, là, maintenant, tout de suite (la plupart se disent aussi, c'est pas grave, je la goûterai lors d'un split ou ailleurs, et si j'aime pas, il sera toujours possible de la revendre sans perdre d'argent).

On peut se dire que ça ne concerne pas les vieilleries, forcément, mais je pense que cet aspect psychologique joue en fait aussi sur les vieilleries: il m'est arrivé de finir par mettre une grosse douille aux enchères sur une bouteille, en me disant que les occasions de la trouver deviennent de plus en plus rares, et que si je ne le fais pas maintenant, ce sera bientôt trop tard - ça ne concerne pas que les distilleries fermées, loin de là, ni pour des éditions limitées de l'époque - non, juste des jus extraordinaires, d'un autre temps, qu'on ne fait plus aujourd'hui, et dont il ne reste plus beaucoup de bouteilles car elles sont toutes bues petit à petit: je l'ai fait pour Laphroaig 10 Bonfanti, Lagavulin 12 Carpano, etc.

Re: Estimations - Les clefs

Publié : 02 févr. 2022, 10:14
par cthulhu
elskling a écrit : 02 févr. 2022, 09:20Strathisla 15y Pinerolo Deluxe Thistle (chaque terme a son importance pour bien cerner la référence exacte)
Dans ce cas, utilise donc Co. Import a la place de Pinerolo. Pinerolo, c'est le bled ou se trouvait Co. Import. Chaque terme a son importance. ;)
elskling a écrit : 02 févr. 2022, 09:20A l'inverse, le fait de goûter en festival ou les splits permettent aussi parfois de démystifier certaines bouteilles dont la notoriété laisse penser qu'elles sont indispensables (l'équivalent de la Rolex à 50 ans :whistle: :lol: ). Quelqu'un avait splitté ici il y a qq années le Talisker 82 sherry - à l'époque déjà je voulais me payer cette bouteille aux enchères (mais elle m'échappait sans cesse, je mettais 600, elle finissait à 610, puis 650, elle finissait à 660, etc.), notamment parce qu'elle avait une belle réputation et que Serge l'avait noté 93... mais sans descriptif (juste la note, et là sans savoir comment goûte le whisky, t'es pas très avancé finalement). Bref, je goûte enfin grâce à ce split, et je réalise que c'est plutôt soufré, et que cette note me dérange, oui c'est bien bon, mais c'est ne pas un whisky sur lequel je suis prêt à dépenser trop. Du coup, j'ai abandonné l'idée d'acquérir cette bouteille, alors qu'entre temps certains sont prêts à mettre le double ou plus.
Tiens! Je l'ai regoute recemment sans etre frappe par ce soufre. Question de sensibilite, peut-etre.

Re: Estimations - Les clefs

Publié : 02 févr. 2022, 10:20
par elskling
cthulhu a écrit : 02 févr. 2022, 10:14
elskling a écrit : 02 févr. 2022, 09:20Strathisla 15y Pinerolo Deluxe Thistle (chaque terme a son importance pour bien cerner la référence exacte)
Dans ce cas, utilise donc Co. Import a la place de Pinerolo. Pinerolo, c'est le bled ou se trouvait Co. Import. Chaque terme a son importance. ;)
elskling a écrit : 02 févr. 2022, 09:20A l'inverse, le fait de goûter en festival ou les splits permettent aussi parfois de démystifier certaines bouteilles dont la notoriété laisse penser qu'elles sont indispensables (l'équivalent de la Rolex à 50 ans :whistle: :lol: ). Quelqu'un avait splitté ici il y a qq années le Talisker 82 sherry - à l'époque déjà je voulais me payer cette bouteille aux enchères (mais elle m'échappait sans cesse, je mettais 600, elle finissait à 610, puis 650, elle finissait à 660, etc.), notamment parce qu'elle avait une belle réputation et que Serge l'avait noté 93... mais sans descriptif (juste la note, et là sans savoir comment goûte le whisky, t'es pas très avancé finalement). Bref, je goûte enfin grâce à ce split, et je réalise que c'est plutôt soufré, et que cette note me dérange, oui c'est bien bon, mais c'est ne pas un whisky sur lequel je suis prêt à dépenser trop. Du coup, j'ai abandonné l'idée d'acquérir cette bouteille, alors qu'entre temps certains sont prêts à mettre le double ou plus.
Tiens! Je l'ai regoute recemment sans etre frappe par ce soufre. Question de sensibilite, peut-etre.
Pour Pinerolo, tu as raison, je me contente de la convention d'usage qui fait que quasiment tout le monde dit simplement "Import Pinerolo" :angelic-flying:

Quant au Talisker, oui, j'y suis certainement plus sensible que d'autres - la bouteille n'a pas acquis cette notoriété si une grande majorité des gens qui l'ont gouté ne l'avaient pas adoré. Du coup, je dirais presque que j'ai de la chance d'y être sensible, ça m'évite d'acheter cette bouteille :obscene-drinkingdrunk: