Ce soir, c'était ...

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

wisekycourse
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3303
Inscription : 18 janv. 2016, 18:41

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par wisekycourse »

Dark Star a écrit : 22 janv. 2021, 20:29 Soirée basiques chez un ami.
Aberlour OB 12yo 40% : Pas dégueu du tout, plutôt sympa même au vu du prix.
Glenlivet OB founder reserve 40%: Celui-là bien dégueu par contre !

bon ,c'est mieux que rien!!
et ça te permet de te rendre compte que c'est toi qui est pas normal d'attendre autre chose!!
... il y avait 2 bouteilles de whisky kan même!!! :mrgreen:
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 18634
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus »

o livier a écrit : 23 janv. 2021, 22:02Talisker 1992-2006 Jean Boyer
Ça c'est bien bon, ça.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Aza
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 330
Inscription : 27 oct. 2018, 16:46

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Aza »

On s'est fait une jolie line-up avec mon frère pour fêter nos 200 premières reviews sur le blog !

Springbank 16 yo 2001-2018 (53.6%, Cadenhead, “From the Cage”, fresh bourbon barell, rotation 636, 1 bottle) 90
Clynelish 23 yo 1995-2019 (54.8%, The Nectar of the Daily Drams, Refill Sherry Butt) 89
Blair Athol 31 yo 1988-2020 (47.7%, The Nectar of the Daily Drams) 91
Ben Nevis 23 yo 1996-2020 (52.2%, The Whisky Jury, Refill Hogshead, cask #1372, 242 bottles) 91
Ireland 23 yo 1991-2015 (54.6%, The Nectar of the Daily Drams) 92
Port Ellen 1982-2013 (53.2%, Malts of Scotland, “Images” serie, Sherry cask, 212 bottles) 92
Caol Ila 34 yo 1984-2018 (57.6%, Cadenhead, Bourbon Hogshead, 162 bottles) 91

C'était bien bon tout ça ! :obscene-drinkingcheers:
Vivement la prochaine, on va y travailler sérieusement ! :roll

Reviews détaillées sur le blog :
https://tastingbros.com/2021/01/24/200t ... y-session/
Avatar de l’utilisateur
aphex
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2185
Inscription : 15 nov. 2014, 13:09

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par aphex »

Joli line-up en effet :D
Image
samples et bouteilles disponibles
Localisation : Paris
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 18634
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus »

La semaine dernière, j'ai récupéré pas mal de sample qui étaient en errance chez plusieurs copains de la région parisienne.
Plein de (potentielles) bonne choses la-dedans, et notamment la dernière sélection Daily Dram de Gérard.
On pourrait séparer les trouvailles de Gérard en deux principales catégories: les belles vieilleries et les trucs du Benelux.
D’où l'idée du set de ce soir qui se consacre à la seconde catégorie.

Mais comme toujours, il faut trouver un starter. Vu que tous les whiskys de ce set sont plutôt âgés, ça me laisse l'opportunité pour une vois de choisir un starter pas trop jeune non plus. L'occasion de revenir sur:
- Aberlour Jean Boyer "Best Casks Of Scotland" 18yo 46%, 1989-2007, Re-Coopered Hogsheads, 50cl, 520 bottles. https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... ur-1989-jb

Puis on attaque:
- Clynelish SV 20yo 52.6%, 12/96-07/17, Refill Sherry Butt #11389, 515 bottles, Whiskyherbst Berlin Edition. https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... in-edition (Ouverture du sample)
- Benriach 20yo 51.8%, 05/06/95-09/2015, Oloroso Sherry Butt #7377, 636 bottles, for Premium Spirits Belgium. https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... riach-1995 (sample déjà ouvert)
- Ardmore Daily Drams 22yo 50.6%, 1997-2020. https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... re-1997-dd (Ouverture du sample)
- Ledaig Daily Drams 22yo 53.4%, 1997-2020. https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... ig-1997-dd (Ouverture du sample)
- Clynelish Daily Drams 22yo 56.7%, 1995-2018. https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... sh-1995-dd (sample déjà ouvert)
- Tomatin Daily Drams 23yo 52.7%, 1997-2020. https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... in-1997-dd (Ouverture du sample)
- A Secret Speyside Distillery Daily Drams 26yo 49.8%, 1994-2020. https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... ry-1994-dd (Ouverture du sample)
- A Secret Speyside Distillery Daily Drams 28yo 42.6%, 1991-2020. https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... ry-1991-dd (Ouverture du sample)
- Old Roshdhu Daily Drams 30yo 47.3%, 1990-2020. https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... hu-1990-dd (Ouverture du sample)
- Blair Athol Daily Drams 31yo 47.7%, 1988-2020. https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... ol-1988-dd (Ouverture du sample)
- Glen Elgin SV 32yo 44.4%, 11/09/86-25/09/18, Hogshead #2524, 156 bottles, for Vinothek Massen. https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... in-1986-sv (Ouverture du sample)

L'Aberlour joue bien son rôle de starter dans le sens ou il est très léger. Aunez, un combo élégant fruité/floral, du malt aussi, des céréales. En arrière plan, un peu de pistache et de vanille. En bouche, l'attaque est onctueuse, huileuse. Elle démarre sur les même notes que le nez, quoiqu'on sente un peu la dilution. La bouche finit sur un peu d"amertume sans doute due à la dilution. Un peu saponifiant aussi. La finale démarre sur les notes déjà perçues au nez et en bouche et à un longueur plutôt surprenante pour ce profil de whisky. Mais comme la bouche, elle finit sur une note amère et un peu savonneuse. 85

Le Clynelish démarre au nez sur des notes d'orange et de vernis, de solvant. De la noix de cajou. L'alcool se fait de plus en plus présent et titille les narines, ce qui nuit p la perception de ce nez. L'attaque en bouche est huileuse. Avec le temps viennent des notes caramel, de café au lait. Paradoxalement, elle est douce, presque anesthésiante sur la langue, mais picote les joues. La bouche est très fondue et, avec le degré d'alcool de surcroit, difficilement lisible. Au bout de quelques secondes en bouche, on retrouve les notes de caramel et surtout de café au lait. La finale est dans le prolongement et de puissance et longueur moyenne. La cire typique de la distillerie ne se fait clairement sentir que dans cette finale. Quelques gouttes d'eau éteignent le nez, mais harmonisent et équilibrent grandement la bouche qui en devient presque gourmande. Pour autant, il reste encore des watts. Un Clynelish plutôt à mon goût car la cire n'y couvre pas tout. Il est donc plutôt expressif et ne renie pas le fut qui l'a vu grandir. Pour autant, il est également pas mal déséquilibré, surtout sans eau. 87

Le Benriach commence au nez par des relents de tourbe un peu fermière, puis évolue sur de légères notes aigrelettes sur le vinaigre de xérès, légèrement caramélisé. Assez rapidement, l'alcool se fait sentir. Un peu de café froid. La bouche est un peu huileuse et reprend ces notes de café froid. L'alcool se fait légèrement sentir en fin de bouche et en finale. La finale amène une touche de poussière et de cendre. L'eau amène le nez sur des notes de fruits secs, noix de cajou surtout, et plus légèrement cerneaux de noix. La bouche devient bizarrement plus picotante, plus âcre. De l'amertume vient s'ajouter en finale. Et toujours ces notes de café froid. Ça manque quand même de générosité, de gourmandise et d'équilibre, d'harmonie, sans aller jusqu'à parler d'agressivité. 86

L'Ardmore est assez fin de prime abord et démarre au nez sur des notes de beurre frais. Fraîcheur mentholée, sur la menthe bleue, voire blanche. La tourbe est très subtile. Ce nez fait penser à certains Talisker OB (57 North ?). L'alcool se fait un peu sentir. La bouche est très huileuse, complètement sur la menthe amère. La finale est dans le prolongement en ajoutant des notes de fruits secs, sur la noix de cajou. La tourbe est présente tout du long, mais toujours très légère. L'ajout d'eau ne change pas ce profil. Tout juste devient-il plus facile, mais sans vraiment s'ouvrir. 86

Le Ledaig lui, ne fait pas semblant d'être tourbé. C'est la première chose qu'on perçoit au nez. Un peu fermière, d'ailleurs, elle est en même temps sèche et céréalière. Cette note céréalière rappelle un peu les exercices de Barley de Bruich'. Une sorte de fruit sec craquant. On pourrait se laisser aller jusqu'au pop-corn salé. Ça me fait aussi penser un peu à une omelette nature un peu sèche (pas du tout baveuse, quoi). La bouche est très huileuse. Et tourbée. La tourbe est encore plus puissante qu'au nez. Une tourbe qui, bizarrement ne s'exprime pas comme au nez. Ici, on est sur une tourbe grasse, humide. Y'a un côté herbacé, mais sur le foin. Peut-être bien une infime note de pâte d'amande, ou de poudre d'amande. L'eau ajoute un peu de pierre à fusil au nez et amène un soupçon de fraicheur et de fruit en bouche et en final. S'il n'est pas étonnant de trouve de la tourbe dans un Ledaig, je ne me souviens pas avoir croisé la façon très particulière dont elle s'exprime ici. Du coup, c'est très difficile à noter. je ne déteste pas, loin s'en faut, mais c'est pas non plus le coup de cœur. 86

Le deuxième Clynelsih me semble plus classique. On perçoit beaucoup plus la cire, qui s'accompagne d'élégante notes fruitées et florales. Et de nouveau, au bout de quelques secondes, l'alcool se fait sentir, beaucoup. En bouche, l'attaque est plus aqueuse que huileuse, la bouche est un peu fruitée, sur les fruits rouges à l'alcool, mais manque de générosité. C'est plutôt sec, presque astringent même. La finale est dans le prolongement mais amène une note de shampooing. L'eau harmonise le nez, mais l'affaiblit grandement. Par contre, en bouche, ça s'améliore, en amenant un peu de sucrosité. Mais bon, c'est pas fou non plus, on est au antipodes de toute notion de gourmandise. La finale tourne ce coup-ci au poivre. 86

Le Tomatin démarre au nez sur d'élégantes notes florales. Un peu de guimauve aussi. Noyau de cerise. Devient pommadé au bout de quelques secondes. L'alcool est pas mal présent. De la confiture de pétale de rose et du bois précieux mais comme éthéré, sans gourmandise. Praline, un peu. La bouche est un peu astringente au démarrage et s'accroit petit à petit. Les notes florales et de bois précieux sont plus évidentes ici, s'accompagne de notes de pot-pourri. L'ajout d'eau ajoute quelque notes de génoise au nez, mais ce nez devient tout de suite aqueux. Pire encore est l'effet en bouche, qui est tout de suite noyée. 86

Le premier Speyside n'exprime pas grand chose au nez. C'est assez austère, sur la céréale. Du beurre également. Un peu de poudre d'amande, mais c'est très léger.Avec le temps, ça s'enrichit (enfin, c'est un grand mot) de note de fruits secs, sur la noix de cajou, la noisette verte.La bouche cause un peu plus, mais c'est pas non plus le grand bavardage. Plutôt huileuse, je pense qu'on est sur du sherry cask. L'ajout d'eau semble lui faire un peu de bien. Ça ajoute un soupçon de fruits, mais c'est pas la grande éclate non plus. 85

Le deuxième Speyside n'est pas beaucoup plus expressif au nez au démarrage. Il est un peu fruité, mais la encore, faut vraiment aller le chercher. Un peu de confiture de pétale de rose, mais très éthéré, à la limite du perceptible. D'infime note aigrelette, sur du vinaigre trop faible pour être identifié. Peut-être bien un peu de sel ? La bouche est à mi-chemin entre huileuse et aqueuse. Sur de notes semblables au nez, et pas beaucoup plus expressives. La finale est dans le prolongement mais devient vite astringente. L'eau ne lui fait aucun effet. 85

L'Old Rhoshdhu démarre au nez sur des notes un peu métallique et sur la soupe de légume, la tomate séchée. Un peu de sel aussi. Ce genre de nez me rappelle immanquablement le Glenfarclass 25yo square bottle. Un côté viandé aussi, sur le mijoté, genre bœuf. Puis ça s'éteint et devient banalement céréalier. Enfin pas tout à fait, le premier nez subsiste un peu. Au bout d'un peu de temps, les deux notes s'équilibrent, mais l'alcool prend petit à petit le dessus. La bouche est plutôt en ligne, mais c'est plus fondu, moins évident. L'ajout d'eau n'est pas une bonne idée. 86

Le Blair Athol commence lui aussi au nez de façon assez subtil mais au bout de quelques secondes devient assez classieux. Pas d'une énorme expressivité, c'est assez subtilement joli. On de légères notes de fruits compotés, confiturés, limite confis. La bouche est dans le prolongement, mais moins gourmande, plus austère. L'ajout d'eau n'ajoute pas grand chose. 86

Le Glen Elgin n'est lui non plus pas très bavard. On sent un peu de confiture de coings, de poire, de gelée de pomme. Ça se développe un peu, c'est assez fin, élégant. En bouche, c'est huileux, sur les note du nez, mais en moins évident, plus fondu. L'eau ne lui est pas d'un grand secours, bien au contraire. 86

Au final, un set bien décevant. J'aimerais dire que je n'étais pas en forme, que je suis passé à côté, mais ça se sent quand on est pas dedans, et là, c'est pas ce que j'ai ressenti. Je me suis même senti plutôt en forme, précis, réceptif.

J'espère seulement que c'est une question d'ouverture.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
cthulhu
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3431
Inscription : 14 sept. 2011, 11:39

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par cthulhu »

Aza a écrit : 24 janv. 2021, 20:40Springbank 16 yo 2001-2018 (53.6%, Cadenhead, “From the Cage”, fresh bourbon barell, rotation 636, 1 bottle) 90
Ces bouteilles sont des OB, pas des Cadenhead. A la rigueur, on pourrait meme dire des echantillons d'un fut, meme pas des embouteillages.
"Une des rares choses qui procurent plus de satisfaction que goûter un grand whisky, c'est goûter un grand whisky que personne d'autre n'a goûté."

http://theoldmanofhuy.blogspot.com/
Like on facebook
Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4837
Inscription : 28 févr. 2018, 15:35

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par jnpons »

Le glen elgin aurait dû te satisfaire plus que ça.
Etrange.
" À l’Alcool ! La cause et la solution à tous nos problèmes. " H.Simpson
https://www.whiskybase.com/profile/jnpons/collection

Localisation: 94
Avatar de l’utilisateur
juju cassoulet
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 5303
Inscription : 28 juin 2015, 22:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par juju cassoulet »

J'ai eu le même problème a l'ouverture (speysides, BA et GE), mais je n'avais pas été aussi sévère.
Je crois que j'ai fais le tour du sujet
Image
Vente viewtopic.php?f=1&t=20558
Aza
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 330
Inscription : 27 oct. 2018, 16:46

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Aza »

cthulhu a écrit :
Aza a écrit : 24 janv. 2021, 20:40Springbank 16 yo 2001-2018 (53.6%, Cadenhead, “From the Cage”, fresh bourbon barell, rotation 636, 1 bottle) 90
Ces bouteilles sont des OB, pas des Cadenhead. A la rigueur, on pourrait meme dire des echantillons d'un fut, meme pas des embouteillages.
Edited. Merci cher compatriote ;-)
Avatar de l’utilisateur
juju cassoulet
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 5303
Inscription : 28 juin 2015, 22:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par juju cassoulet »

Simpa votre live, jai regardé le debut ce matin.
Dis a ton frere de s acheter un casque.
Je crois que j'ai fais le tour du sujet
Image
Vente viewtopic.php?f=1&t=20558
jazza
Distillateur
Distillateur
Messages : 488
Inscription : 09 avr. 2019, 15:55

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par jazza »

Aussitôt trouvé, aussitôt testé ... (en duo) :

LP4
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... ig-lp4-sms
Bah, il est bien fait ce p'tit, un bon bout de saumon au BBQ avec quelques fruits rouges bien macérés, assez "sucré" et rondouillard le tout emporté par une bien belle fumée et une finale moyenne/longue. Un bestiaux qui me ravit, mais pour le coup, pas des plus complexes, et finalement ça me va assez bien, du plaisir pur et simple. 89

Laph Liquid Sun 91/10
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... ig-1991-ls
Là, on parle d'autre chose ! Tout simplement une tuerie :shock: On est tout à fait sur le même genre de profil clairement, mais le sherry est bien plus présent, il est encore plus fondu et surtout d'une ampleur/largeur rare, et d'une complexité dingue. Boeuf grillé accompagné de bonbons maison aux fruits rouge séchés du jardin, avec on top du chocolat et un magnifique coulis de tourbe typique Laph ample, ample, ample. Il dure, il dure ... un vrai dessert pour le coup. Boum, 91/92
Avatar de l’utilisateur
greg_0277
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2863
Inscription : 07 nov. 2013, 21:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par greg_0277 »

jazza a écrit : 25 janv. 2021, 22:33

Laph Liquid Sun 91/10
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... ig-1991-ls
Là, on parle d'autre chose ! Tout simplement une tuerie :shock: On est tout à fait sur le même genre de profil clairement, mais le sherry est bien plus présent, il est encore plus fondu et surtout d'une ampleur/largeur rare, et d'une complexité dingue. Boeuf grillé accompagné de bonbons maison aux fruits rouge séchés du jardin, avec on top du chocolat et un magnifique coulis de tourbe typique Laph ample, ample, ample. Il dure, il dure ... un vrai dessert pour le coup. Boum, 91/92
Même question que Niko, sample ou bouteille? ;-)
jazza
Distillateur
Distillateur
Messages : 488
Inscription : 09 avr. 2019, 15:55

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par jazza »

Haha, pour celui-ci simple sample cher Greg ! Même si ... non di'jiu j'en aurais bien une bouteille pleine de celle-ci !!!
Avatar de l’utilisateur
dede
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11271
Inscription : 12 mars 2009, 16:34

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par dede »

Oui, il est très beau ce Laph !
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
"I have the simplest of tastes. I am always satisfied with the best."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.
Aza
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 330
Inscription : 27 oct. 2018, 16:46

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Aza »

juju cassoulet a écrit :Simpa votre live, jai regardé le debut ce matin.
Dis a ton frere de s acheter un casque.
Merci :D
Sur le deuxième live (le lendemain, pour le rhum), il a utilisé des écouteurs/micro Bluetooth, c’était bien mieux ;-)

Pour le prochain on a un peu plus de temps pour s’organiser, il aura mis la main sur un adaptateur pour son casque ;-)
Répondre

Revenir à « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »