Ce soir, c'était ...

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Savoureur
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4908
Inscription : 15 mai 2007, 14:02

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Savoureur »

cthulhu a écrit : 11 mai 2021, 17:21 Si tu arrives a pecher le Speyburn, ca m'interesse de le gouter.
Tu parles du Speyburn F&F?
Si oui, j'ai des copains allemands qui ont ouvert une bouteille l'année passée directement après leur chasse fructueuse. Je peux demander s'il leur reste quelques cl. Bouteille achetée au prix correspondant à sa rarité (donc à plus de 3.000€).
jazza
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 572
Inscription : 09 avr. 2019, 15:55

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par jazza »

jnpons a écrit : 12 mai 2021, 06:49
jazza a écrit : 12 mai 2021, 00:57 Non di'jiu, j'avais oublié comme ce bazar était vraiment magnifique :
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... e-2004-tib

Ca reste le meilleur PC que j'ai gouté à ce jour ... (pas loin devant le PST de Jnpons en vente ici, j'avoue ! :cool: )
Je l’avais noté 90 le tiens, alors que celui que je vends , 92 😜
Ouai, mais t'y connais rien et t'as mauvais goût ! Tout le monde le sait ... c'est ce qui circule partout dans les couloirs du forum.
cthulhu
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3502
Inscription : 14 sept. 2011, 11:39

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par cthulhu »

Savoureur a écrit : 12 mai 2021, 09:16
cthulhu a écrit : 11 mai 2021, 17:21 Si tu arrives a pecher le Speyburn, ca m'interesse de le gouter.
Tu parles du Speyburn F&F?
Si oui, j'ai des copains allemands qui ont ouvert une bouteille l'année passée directement après leur chasse fructueuse. Je peux demander s'il leur reste quelques cl. Bouteille achetée au prix correspondant à sa rarité (donc à plus de 3.000€).
C'est celui-la et c'est bien le probleme. Je crains que la qualite ne soit pas du tout en correlation avec le prix. Si tu veux bien demander, ce serait gentil; en fonction du prix demande, je franchirai le pas ou pas.
"Une des rares choses qui procurent plus de satisfaction que goûter un grand whisky, c'est goûter un grand whisky que personne d'autre n'a goûté."

http://theoldmanofhuy.blogspot.com/
Like on facebook
Avatar de l’utilisateur
amaury
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1619
Inscription : 03 mai 2013, 18:53

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par amaury »

jazza a écrit : 12 mai 2021, 00:57 Non di'jiu, j'avais oublié comme ce bazar était vraiment magnifique :
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... e-2004-tib

Ca reste le meilleur PC que j'ai gouté à ce jour ... (pas loin devant le PST de Jnpons en vente ici, j'avoue ! :cool: )
Ca fait plaisir à lire. Donald m'en avait offert une bouteille en m'expliquant que c'était le prénom de sa mère qui habite à Port Charlotte mais je n'en savais pas beaucoup plus. Super content de savoir que c'est bon. Elle passera dans la file des bouteilles à boire.
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 18784
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus »

amaury a écrit : 12 mai 2021, 10:35 Donald m'en avait offert une bouteille en m'expliquant que c'était le prénom de sa mère
The Islay Boys ?
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
jazza
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 572
Inscription : 09 avr. 2019, 15:55

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par jazza »

amaury a écrit : 12 mai 2021, 10:35
jazza a écrit : 12 mai 2021, 00:57 Non di'jiu, j'avais oublié comme ce bazar était vraiment magnifique :
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... e-2004-tib

Ca reste le meilleur PC que j'ai gouté à ce jour ... (pas loin devant le PST de Jnpons en vente ici, j'avoue ! :cool: )
Ca fait plaisir à lire. Donald m'en avait offert une bouteille en m'expliquant que c'était le prénom de sa mère qui habite à Port Charlotte mais je n'en savais pas beaucoup plus. Super content de savoir que c'est bon. Elle passera dans la file des bouteilles à boire.
Moosieur à le bras long ! :mrgreen:

Du bon miam
Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 5033
Inscription : 28 févr. 2018, 15:35

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par jnpons »

jazza a écrit : 12 mai 2021, 09:26
jnpons a écrit : 12 mai 2021, 06:49
jazza a écrit : 12 mai 2021, 00:57 Non di'jiu, j'avais oublié comme ce bazar était vraiment magnifique :
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... e-2004-tib

Ca reste le meilleur PC que j'ai gouté à ce jour ... (pas loin devant le PST de Jnpons en vente ici, j'avoue ! :cool: )
Je l’avais noté 90 le tiens, alors que celui que je vends , 92 😜
Ouai, mais t'y connais rien et t'as mauvais goût ! Tout le monde le sait ... c'est ce qui circule partout dans les couloirs du forum.
Effectivement, tu connais mon attachement pour Waterford.
" À l’Alcool ! La cause et la solution à tous nos problèmes. " H.Simpson
https://www.whiskybase.com/profile/jnpons/collection

Localisation: 94
Avatar de l’utilisateur
cosinus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2923
Inscription : 19 janv. 2007, 11:52

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par cosinus »

Savoureur a écrit : 12 mai 2021, 09:16
cthulhu a écrit : 11 mai 2021, 17:21 Si tu arrives a pecher le Speyburn, ca m'interesse de le gouter.
Tu parles du Speyburn F&F?
Si oui, j'ai des copains allemands qui ont ouvert une bouteille l'année passée directement après leur chasse fructueuse. Je peux demander s'il leur reste quelques cl. Bouteille achetée au prix correspondant à sa rarité (donc à plus de 3.000€).
Y a vraiment un gars qui a payé 3000E pour un Speyburn F&F ???
Savoureur
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4908
Inscription : 15 mai 2007, 14:02

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Savoureur »

Ils sont un groupe de 8 personnes qui s'intéressent à fond à Speyburn. Ils essayent de choper tous les embouteillages de Speyburn et de les gouter. Actuellement ils sont à 273 embouteillages connus dont 207 goutés. Manquent donc 66 embouteillages. Mais même eux ont hésité pendant des années avant de payer ladite somme pour le F&F.
Avatar de l’utilisateur
cosinus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2923
Inscription : 19 janv. 2007, 11:52

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par cosinus »

273 embouteillages seulement, ce n'est vraiment pas beaucoup. Je comprends mieux.
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4134
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par elskling »

Savoureur a écrit : 12 mai 2021, 13:57 Ils sont un groupe de 8 personnes qui s'intéressent à fond à Speyburn. Ils essayent de choper tous les embouteillages de Speyburn et de les gouter. Actuellement ils sont à 273 embouteillages connus dont 207 goutés. Manquent donc 66 embouteillages. Mais même eux ont hésité pendant des années avant de payer ladite somme pour le F&F.
comment ils ont trouvé finalement le fond de bouteille de Cadenhead qu'ils m'avaient racheté ?
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 18784
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus »

Savoureur a écrit : 12 mai 2021, 13:57 Ils sont un groupe de 8 personnes qui s'intéressent à fond à Speyburn. Ils essayent de choper tous les embouteillages de Speyburn et de les gouter. Actuellement ils sont à 273 embouteillages connus dont 207 goutés. Manquent donc 66 embouteillages. Mais même eux ont hésité pendant des années avant de payer ladite somme pour le F&F.
C'est étonnant de se consacrer à Speyburn. On ne peut pas dire qu'e cette distillerie ait bonne réputation. Ni même qu'elle ait une réputation tout court, tant elle est quasiment méconnue.
J'en ai gouté quelques uns, et je dois même en avoir dans ma collection, mais rien qui ne m'ait laissé un souvenir inaltérable.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4134
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par elskling »

canis lupus a écrit : 12 mai 2021, 19:57
Savoureur a écrit : 12 mai 2021, 13:57 Ils sont un groupe de 8 personnes qui s'intéressent à fond à Speyburn. Ils essayent de choper tous les embouteillages de Speyburn et de les gouter. Actuellement ils sont à 273 embouteillages connus dont 207 goutés. Manquent donc 66 embouteillages. Mais même eux ont hésité pendant des années avant de payer ladite somme pour le F&F.
C'est étonnant de se consacrer à Speyburn. On ne peut pas dire qu'e cette distillerie ait bonne réputation. Ni même qu'elle ait une réputation tout court, tant elle est quasiment méconnue.
J'en ai gouté quelques uns, et je dois même en avoir dans ma collection, mais rien qui ne m'ait laissé un souvenir inaltérable.
Le Speyburn en dumpy cadenhead que j'avais apporté à une soirée atelier il y a 3-4 ans était très bon. Mais je ne crois pas en avoir goûté d'autres.
juujuu
Distillateur
Distillateur
Messages : 421
Inscription : 09 mai 2018, 16:04

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par juujuu »

Pour un nouveau dans le whisky c'est assez fou ! j'imaginais Speyburn comme sans grand intérêt, c'est jute les FF qui sont considérés comme exceptionnels ou cette distillerie mérite qu'on s'y intéresse vraiment ?
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 18784
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus »

En ce moment, une autre dégustation sur un thème qui parle de lui-même:

- Tamdhu 25yo 43%, code L09300 L11 06:11 10:35: Je ne sais même plus depuis quand j'ai cette bouteille ni ou et comment je l'ai acheté.
Le nez est délicat, fin, pas facile à capter, sur des notes florales, de caramel, de crème au œufs, d'ile flottante, un peu céréalière sur le flocon d'avoine, confiture de pétales de rose, la génoise, bois précieux (santal ?); fraicheur végétale sur le tige de fleur qui vient d'être coupée, un fond un peu anisé.
En bouche, l'attaque est relativement onctueuse, très fondue, assez discordante avec le nez, sur des fruits secs un peu cheap, à la fois moins complexe, moins expressive, et plus alcooleuse. Ça donne à la fois une impression de dilution un poil excessive et d'alcool pas complètement intégré. La finale est dans le prolongement de la bouche, avec une amertume grandissante.
Le nez est relativement complexe mais manque d'expressivité. La bouche et la finale ne tiennent pas du tout la promesse du nez. 85

- Bushmills Millennium Malt 43%, 1975, Cask #283, Bottle 283/190, selected for Brito E Cunha:
Au nez, la encore, c'est très délicat, très fin, pas facile à capter. On sent qu'il veut partir sur les fruits exotiques, mais sans vraiment oser y aller à fond. Y'a un côté végétal un peu âcre, mais pas à la façon Littlemill. Du bois précieux, du vieux meuble, très légère note d'encaustique. Un côté poussiéreux, farineux. Mais qu'est-ce que ça a du mal à s'exprimer, qu'est-ce qui faut aller le chercher.
En bouche, c'est onctueux, harmonieux, plutôt équilibré. Un peu plus généreux que le nez, mais tellement fondu que ça en devient impossible à disséquer.
La finale amène une légère amertume, qui évoque un peu le ziste d'orange, l'aspirine, et une impression de moisi.
Vraiment bancale ce whisky, aux antipodes des bombes exotiques que peuvent être les meilleurs irish. 84.

- Benriach 25yo 50%, bottled 2006, 3000 bottles:
Le nez commence sur une joli note de vernis, de térébenthine, du vieux meuble, du bois précieux (bois de rose, thuya, santal), litchi, confiture de pétales de rose, gelée de coings, pot pourri. Avec le temps, ça évolue sur une sorte de fruits exotiques un peu chimiques, un peu bonbons arlequin aussi. Du fruit acidulé, quoi. Pas exubérant, mais très chouette ce nez, ça donne envie.
La bouche est grasse, très souple, très douce, avec une belle matière, de la densité. On retrouve le nez, mais en version hyper fondu. Très équilibré, harmonieux. La finale est assez old school, avec un kick fruité austère, assez sec.
Un whisky pas tout à fait dans ce que je préfère, pas vraiment gourmand, pas assez de oomph, mais une grande élégance, et même une certaine classe, old school mais pas trop, alcool très bien intégré, de l'équilibre, de la complexité, de l'harmonie, bref, un beau whisky qui a bien profité de son âge. 88,5

- Balblair 25yo 46%, 1990-2016, 2nde Release, Ex Bourbon casks and ex-sherry butts.:
Le nez commence timidement, fermé, pommadé, mais évolue petit à petit sur un fruité exotique. Un peu pâtissier aussi, sur la génoise, le croissant au beurre. On reste sur ce combo fruité/pâtissier, mais contrairement à ce que ces termes évoquent, ça manque de générosité et de gourmandise. Un peu de fruits secs également.
La bouche joue sur le même tableau, avec une belle texture bien grasse, une certaine densité, Très fondue, elle amène vers une finale qui démarre dans le prolongement, mais qui envoie à mi parcours un kick exotique old school asse amère, âcre, mais qui dure longtemps.
Quelques gouttes d'eau améliore sensiblement les choses tant au nez qu'en bouche et même en finale. Ça ne change pas le foncièrement profil, mais ça le rend à la fois plus évident et plus facile, plus gourmand aussi. 87 avec de l'eau.

- Highland Park 25yo 50.7%, bottled c.2004:
Dès le premier nez, c'est toujours un bonheur ce whisky. Très sherry comme les vrais HP d'avant. Un sherry sur les fruits rouges (framboise, groseille) compotés, la confiture en train de mijoter, avec une pointe acidulée de rhubarbe, un côté chocolat doux et onctueux, et tout ça sans écraser la patine HP, sur le miel de bruyère, sous un voile de fumée, de brume. Un peu de fruits secs, sur la noix de cajou. Du pâtissier aussi, sur la génoise, le financier. Pot pourri aussi.
En bouche c'est pareil, bien équilibré, une belle densité, de la puissance sans agressivité, alcool très bien intégré, même si ici, le chocolat prend le dessus. Finale dans le prolongement.
Pas loin du whisky parfait pour moi, et en tout cas, peut-être bien le meilleur HP que j'ai goûté à ce jour. Çà ne fait pas de chichi, pas besoin d'aller le chercher, il est assez évident, généreux, mais avec la patine du bel âge. Une des bouteilles que je regretterais le plus quand elle sera morte. Une petite tuerie. 90.

- Talisker 25yo 45.8%, 2015, bottle 7971/9882, Code L5293CM000 07164414:
Le nez est immédiatement très Talisker, avec cette tourbe semblable à aucune autre sur les épices, le poivre, la fraîcheur, avec un côté minéral sur la sable qui a chauffé toute la journée, sur la plage, qui a trempé dans l'eau de mer et qui émane à la fraîche, cette note de coquille. De la fraîcheur mentholée, presque sur le ricqles. Talisker, quoi ! Avec le temps, une petite note aigrelette assez plaisante.
En bouche, pareil. Mais en plus, une impression de bouffer du coquillage, sur la praire, la coque, le bigorneau, le bulot. Ce côté gras iodé. Une salinité juste ce qu'il faut. La bouche est très bien équilibré, puissante, dense, l"alcool idéalement intégré. C'est d'une typicité folle, quasi absolue. Un côté sauvage à peine dompté, mais en même temps sans agressivité.
Talisker fait partie des ces très rares distilleries uniques, qui ne peuvent être comparées à rien d'autre et à qui rien ne peut se comparer. On aime ou pas. Moi j'aime. J'ai goûté presque tous les millésimes de 25yo bruts de futs, mais je n'y ais jamais trouvé mon bonheur. Mais cette version dilué m'a laissé KO de bonheur. L'un des Talisker les plus typiques, les plus représentatif du profil de la distillerie que j'ai jamais goûté. Une tuerie. 92.

Caol Ila 25yo 43%, L0139CM000 02092250.:
Le nez démarre sur une tourbe sèche, sur le foin.De jolies et subtiles notes fruitées très Caol Ila. Une sorte de fruits doux pommadés. Un côté minérale sur la coque de fruits de mer. Un peu de sel aussi. De la mie de pain blanc.Une note de poussière humide. Une fraîcheur végétal, presque de vétiver. Du poivre vert. Une infime note métallique. Des fruits secs aussi.
La bouche est grasse, huileuse, caressante, sur les notes du nez, mais avec plus de densité. La finale est dans le prolongement mais développe cette bouche de façon presque explosive. C'est puissant, c'est long, très long, interminable, c'est beau. On y retrouve aussi (enfin ?) la cendre assez typique de la distillerie.
Si la bouche et le nez lui auraient valu un 88, la finale le hisse jusqu'à 89.

- Laphroaig 25yo 48.6%, partly oloroso sherry casks, Cask Strength, 2011 Edition:
Le nez est très Laphroaig. Une belle tourbe sur les agrumes, le citron jaune principalement.De l'orange sanguine également. Et puis d'autres agrumes qui me sont beaucoup moins familiers. Yuzu et main de Bouddha, je pense. Ah, et bergamote, également, en mode thé. Pas le truc le plus complexe, mais ça le fait très bien.
La bouche st sur les même notes, la tourbe un peu plus en avant. C'est gras et onctueux, c'est d'une belle densité. La finale démarre dans le prolongement de la bouche, mais avec une énorme kick de tourbe au bout de quelques secondes. La finale est dans le parfait prolongement.
Nez et bouche gagnent en puissance au fil du temps.
Un whisky dense, très puissant, presque trop. C'est très bon, mais un peu fatigant, surtout en fin de set. 89.5.
Dernière modification par canis lupus le 13 mai 2021, 22:44, modifié 1 fois.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Répondre

Revenir à « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »