Un match Pur Vesou vs. Grosse Mélasse

Modérateur : Modérateurs

etienne_s
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 81
Inscription : 20 janv. 2015, 10:59

Un match Pur Vesou vs. Grosse Mélasse

Message non lu par etienne_s »

Hello!

En parallèle avec FB, voilà un retour de la soirée dégustation d’hier chez Hubert Corman, avec un beau line up de choses nouvelles et moins nouvelles :
2 rhums agricoles : le St James 1998 Single Cask 43,8° et le Rhum Rhum Libération 2015 Full Proof.
2 rhums de mélasse : l’El Dorado Versailles 2002-15, et le Vélier Caroni 17 ans 55°.

Image

Réunis comme à chaque fois dans la cave sous le magasin, ambiance des grands soirs, on attaque directement avec le St James 1998 Single cask : grande année en Martinique, beaucoup de maisons ont choisi de millésimer le produit de cette récolte. Levures « maison », vieilli en fût de chêne américain (Quercus Alba) de 200 litres, et embouteillé au degré naturel du fût en 2009 (5 fûts au total):

Aspect : assez sombre, très gras pour ce niveau de vieillissement.

Nez : il y a de quoi faire! Sur le fruit, l’orange, le jus de canne, l’abricot confit, ça tire vers le réglisse-cachou, puis sur le tabac, la cannelle et le sucre roux. C’est concentré, confiné, ça demande pas mal de temps pour s’ouvrir. Le nez se « termine » sur des notes florales, le foin et les fleurs des champs.

Bouche : ça donne du café, du cacao, une légère amertume, mais loin d’être désagréable, ça tire vers les épices chaudes, on retrouve la cannelle et le tabac blond, le clou de girofle, et le réglisse. Des notes de bananes aussi. C’est globalement très équilibré, long en bouche, avec une belle rétro-olfaction. Très bon!

On se dit que c’est bien chouette d’attaquer avec quelque chose de ce calibre! On enchaine avec le Libération 2015 Full Proof : une production de Marie Galante, une fermentation longue, distillé en colonne par le spécialiste es distillation, Signore Capovilla, et vieillie 6 ans en ex fût de Sauternes. C’est gras d’aspect, ça colle au verre.

Nez : c’est confit, sur l’orange, le miel de fleurs, les bonbons au miel; de mémoire, c’est plus gourmand au nez du Libération 2012 FP. On tire sur le Xérès, le PX et les vins espagnols, voire le cuir. Ça s’ouvre ensuite sur le sous-bois, avec un côté végétale, mais c’est de plus en plus fondu.

Bouche : une attaque étonnement vive! Ça colle en bouche, on est sur le cachou, le café-toffee, avec des notes fumées, cuir, métallique, quasi whisky Speyside, un coté minérale. Sur la fin, ça tire presque sur l’huile d’olive. Globalement c’est très bon : perso je trouve ça peut-être moins équilibré que le 2012 FP de mémoire, mais plus abordable, ça me plait bien en tout cas!

Image

La suite arrive tambour battant avec l’El Dorado Versailles 2002-15, et un bon 63° au compteur : je ne vous refais pas l’histoire de cette nouvelle série El Dorado. Elle vient après le changement de patron à la tête de DDL, et la reprise en main par la maison de ce segment de leur production, qui était auparavant partiellement écoulée en petit batchs sélectionnés et embouteillés par Velier. 2 remarques rapides:
- Il est issu du mythique alambic à repasse en bois Versailles, avec le mark VSG : c’est relativement rare, comparé aux multiples embouteillages de Port Mourant, Diamond et Enmore par ex.
- Il y aurait bien du sucre rajouté (peut-être sous forme de mélasse coulée dans le fût?), chose nouvelle en comparaison avec les embouteillages Velier. Question abordée sur le forum avant il me semble.

Nez : ça part dans tous les sens: on est sur la boite à cigares, la pomme, la banane, avec un côté à la fois foin/crin de cheval, et un coté acrylique/encaustique/waxy. Ca s’ouvre ensuite vers les épices, la cannelle et le curry-vadouvan.

En bouche : grosse claque, c’est concentré! Très mélasse, pas d’hydrocarbure, mais une grosse cavalerie de marc de café, de chocolat noir, de poivre, avec une forme d’amertume, qui donne ensuite du fruit, de la poire notamment. Ça me fait un peu penser à ces sculptures de bois taillées à la tronçonneuse : pas raffiné, mais puissant, concentré !
Perso la bouche me plait beaucoup plus que le nez. On se dit que ça gagnerait presque à être légèrement réduit (55°?), histoire de dompter & de cadrer un peu tout ça. Etonnant!

On termine par un autre petit monstre au nom qui rend fou les collectionneurs, en particulier pour ses derniers single cask : Caroni ! Ici dans sa dernière version, 17 ans de vieillissement tropical, embouteillée par Velier of course

Au nez : on trouve la colonne vertébrale Caroni, avec l’huile de moteur, le cuir & les notes d’hydrocarbures. C’est épaulé par des notes fruitées, de la mandarine, puis de la pomme/poire, quasi Calvados. Quelques notes végétales. C’est plus proche au nez du Libération 2015 que du Versailles 2002 : on retrouve ce côté Speyside avec des fruits secs et le côté cuir fondu.

En bouche : c’est fumé, chocolat, épais, peu alcooleux, très whisky, à l’aveugle on se ferait facilement avoir ! Genre Speyside : Hubert mentionne le Mortlach 20 ans Sherry cask pour ceux à qui ça parle, (moi pas encore…). C’est un poil moins complexe en bouche qu’au nez, mais l’alcool est très bien intégré. C’est très long en bouche, très rond, et assez équilibré globalement. Encore un Caroni qui se mâche et qui se mange en fait : à quand le Caroni qui se fume?

Au final, encore une belle soirée sympa ! Pas d’ordre de préférence cette fois-ci, vue la disparité du line up… Dégust’ toujours masterisée par le patron des lieux et avec plein d’amateurs pas avares de questions et d’avis. On attend la prochaine!

Image
Dernière modification par etienne_s le 26 mars 2016, 12:05, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
niko
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1366
Inscription : 18 févr. 2015, 08:29

Re: Un match Pur Vesou vs. Grosse Mélasse

Message non lu par niko »

Superbe CR, merci !
Tu as acheté qqch :) ?
Rhodanian connection.
etienne_s
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 81
Inscription : 20 janv. 2015, 10:59

Re: Un match Pur Vesou vs. Grosse Mélasse

Message non lu par etienne_s »

Eh bien non, et pas uniquement parce que j'ai réussi à oublier mon porte-feuille... :lol:

En fait pour l'instant le forum et la communauté rhum en général m'alimentent déjà en samples plus vite que je ne les bois... Et en fait part le Versailles, je les ai tous déjà tous reçu ou jevais les recevoir en sample sous peu.

Je suis assez tenté par le Liberation 2015 FP, le coté gourmand/boisé le rend abordable gustativement il me semble, même pour des gens pas habitués aux brut de fut (comme certains Savanna) Mais j'attends d'abord de recevoir le sample pour le comparer en face a face avec le 2012 FP.

Autrement, je prendrais pt le Caroni 17ans, valeur sure: le rapport ester/prix est imbattable :mrgreen: . J'aime bien quand ca se mache le rhum. Et puis autour de moi, ca plaira aussi aux amateurs de whisky.
durhum
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 638
Inscription : 23 mars 2013, 14:28

Re: Un match Pur Vesou vs. Grosse Mélasse

Message non lu par durhum »

Merci Etienne, au top comme d'habitude :)
98 une bonne année en Guadeloupe ? peut etre, mais aussi en Martinique ;)

pour cette histoire de levure maison chez St James, j'ai un doute
http://www.DuRhum.com/ - dégustations, articles, interviews...
etienne_s
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 81
Inscription : 20 janv. 2015, 10:59

Re: Un match Pur Vesou vs. Grosse Mélasse

Message non lu par etienne_s »

Merci Cyril! oui merci pour la remarque, y en qui suivent ;) je viens de corriger, on venait de faire la remarque via FB...

Pour la levure, j'ai juste pris les notes à la volée de celui qui parlait, j'ai n'ai pas d'info pour vérifier. Si par hasard, tu as une confirmation dans un sens ou dans l'autres, n'hésite pas à corriger.
Dude974
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 96
Inscription : 25 nov. 2013, 14:52

Re: Un match Pur Vesou vs. Grosse Mélasse

Message non lu par Dude974 »

Merci Etienne pour ce super nouveau compte-rendu... Tes retours sur ces soirées dégustations chez Hubert Corman sont maintenant un incontournable de la rubrique Rhum du forum...
Localisation : La Réunion
Avatar de l’utilisateur
cyriltoulousain
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10282
Inscription : 02 juin 2008, 11:22

Re: Un match Pur Vesou vs. Grosse Mélasse

Message non lu par cyriltoulousain »

Ce St James 1998, je connais un caviste qui en a encore quelques bouteilles.
cyril95560
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 144
Inscription : 16 août 2015, 22:22

Re: Un match Pur Vesou vs. Grosse Mélasse

Message non lu par cyril95560 »

Merci pour se retour, ton CR nous fait vivre cette très belle soirée.

Envoyé de mon SM-C115 en utilisant Tapatalk
Avatar de l’utilisateur
niko
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1366
Inscription : 18 févr. 2015, 08:29

Re: Un match Pur Vesou vs. Grosse Mélasse

Message non lu par niko »

Etienne, tu as noté le numero de fut du St James, par hasard ?
Rhodanian connection.
steve_pinkcity
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1720
Inscription : 08 avr. 2014, 11:21

Re: Un match Pur Vesou vs. Grosse Mélasse

Message non lu par steve_pinkcity »

Yeap, sacré compte-rendu.

C'est marrant je l'aime pas tant que ça moi ce Caroni 17.
Justement parce qu'avec ses arôme de vieux bois nobles et de vernis, j'ai presque eu plus l'impression de boire un vieux whisky sherry qu'un Caroni (j'exagère un peu évidemment). Je n'avais pas fait le rapprochement avec le whisky en fait, mais simplement je me suis dit que c'était trop sage, et ce n'était pas ce que j'attends vraiment d'un Caroni, même si objectivement : c'est pourtant très bon.
Du coup je lui préfère de loin son cadet de 15 ans moins sage, même s'il est objectivement moins bien fait, je le trouve plus vivant et plus jouissif tout simplement.

Sinon j'attends avec impatience ta comparaison entre le Libé 2012 et le 2015.
J'ai pour ma part largement préféré le 2015, car mon sample 2012 était beaucoup trop sec et boisé, mais on se demande si cela ne vient pas d'une trop grande aération. En tous les cas très chouette ce 2015... ;-)
etienne_s
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 81
Inscription : 20 janv. 2015, 10:59

Re: Un match Pur Vesou vs. Grosse Mélasse

Message non lu par etienne_s »

tu as noté le numéro de fut, par hasard?
Il l'a dit mais je ne l'ai pas noté malheureusement. Je me souviens qu'il s'agissait de la bouteille n°227, et l'appareil photo de mon telephone est tres mauvais: le numero est illisible. Voila en tout cas la liste de tous les futs donné par le patron, incluant la version Tour Eiffel et la version ballon:

885/12/1998
886/12/1998
888/12/1998
890/12/1998
891/12/1998
892/12/1998
et 1998 bouteille Tour Eiffel
je ne l'aime pas tant que ca moi ce Caroni 17.
Je peux parfaitement comprendre. Moi qui ne boit pas beaucoup de whisky, ca ne me gène pas, et pi c'est pas mal fait quand même. Mais dans un registre similaire, j'ai un peu le même souci avec les finitions de certains rhums: ça prend le pas sur le rhum et on se retrouve avec un truc saturé par la finition que je n'aime pas du tout (JM finition calvados, HSE finition Islay, par ex).
Dernière modification par etienne_s le 26 mars 2016, 22:29, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
cyriltoulousain
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10282
Inscription : 02 juin 2008, 11:22

Re: Un match Pur Vesou vs. Grosse Mélasse

Message non lu par cyriltoulousain »

C'est la version 887/12/1998 que je possède.
etienne_s
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 81
Inscription : 20 janv. 2015, 10:59

Re: Un match Pur Vesou vs. Grosse Mélasse

Message non lu par etienne_s »

Intéressant, il n'est pas dans la liste transmise par Hubert, il a peut-être fait une faute de frappe ou il a oublié de l'inclure
Avatar de l’utilisateur
cyriltoulousain
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10282
Inscription : 02 juin 2008, 11:22

Re: Un match Pur Vesou vs. Grosse Mélasse

Message non lu par cyriltoulousain »

Il n'y a pas le 889/12/1998 non plus.

Je suppose que certains fûts sont réservés à des marchés bien définis.
Répondre

Revenir à « A propos des bouteilles de rhum »